Nous suivre Industrie Techno

Résilience et intelligence artificielle au cœur du congrès ERTS 2020 à Toulouse

Marina Angel
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Résilience et intelligence artificielle au cœur du congrès ERTS 2020 à Toulouse

Jean Arlat, président du comité de programme, ouvre les travaux du congrès ERTS 2020 à Toulouse avec les challenges à relever pour les nouvelles générations de systèmes embarqués temps-réel critiques.

© Marina Angel

La dixième édition d'ERTS ( Embedded Real Time Software and Systems), le congrès international des systèmes embarqués pour applications temps-réel critiques, se tient à Toulouse du 29 au 31 janvier. Au programme : le développement de systèmes de plus en plus complexes, plus connectés et évoluant vers toujours plus d'autonomie.

A la fois conférence scientifique et convention d'affaires, le congrès Embedded Real Time Software and Systems (ERTS) est un rendez-vous international qui réunit cette année, du 29 au 31 janvier, plus de 300 experts académiques et industriels des systèmes embarqués pour les applications temps-réel critiques, venus de toute l'Europe, mais aussi d'Asie et des Etats-Unis.

« C'est l'occasion de faire le point sur l'état de l'art, mais aussi de réunir industriels et chercheurs pour échanger et jeter les bases de nouvelles collaborations », exposent les organisateurs de cette dixième édition, l’Association aéronautique et astronautique de France et la Société de l’électricité, de l’électronique et des technologies de l’information et de la communication.

La montée en puissance de l’IA et la généralisation de la connectivité se retrouvent naturellement dans le congrès. « Si les premières éditions d'ERTS étaient principalement dédiées à la sûreté de fonctionnement informatique, on constate une évolution autour du déploiement de systèmes de plus en plus autonomes et connectés », témoigne Jean Arlat, ancien directeur du Laas-CNRS et président du comité de programme de cette 10ème édition.

Des enjeux communs à l'auto et l'aéro

L’ERTS a l’avantage de favoriser les passerelles entre les filières, qui partagent les problématiques et les enjeux de systèmes embarqués. « Pour mettre en œuvre des systèmes d'assistance au pilotage, l'aéronautique et l'automobile ont les mêmes challenges à relever », insistent de concert Charles Champion, ancien vice-président exécutif en charge de l’engineering et R&D pour l’aviation commerciale chez Airbus et Alexandre Corjon, vice-président électrique, électronique et systèmes au sein de l’alliance Renault-Nissan.

« Avec le développement de véhicules de plus en plus connectés et autonomes, la question de la résilience des systèmes embarqués, leur capacité à tolérer et à rectifier des erreurs dues à des fautes ou à des malveillances, est devenu un enjeu majeur»,  pointe Louis-Claude Vrignaud, directeur des partenariats public-privé pour la France chez Continental.

Quelle fiabilité pour le machine learning ?

Les questions liées à la maturité et à la fiabilité de l’intelligence artificielle version machine learning (apprentissage automatique) s’imposent avec force dans le contexte d’applications critiques. Marta Kwiatkowska, professeur en systèmes informatiques à l'Université d'Oxford, fait le constat : « les réseaux neuronaux sont des objets très complexes et il y a encore beaucoup de travail à faire en ce qui concerne les méthodes de vérification et de validation des mécanismes d'apprentissage ». Des travaux qui sont au cœur des projets de l’Institut interdisciplinaire d’intelligence artificielle toulousain Aniti, labellisé en avril 2019 et qui s’appuie sur l’expertise locale historique dans les systèmes critiques.

« L’ERTS est aussi l'occasion de mettre en lumière la concentration à Toulouse de savoir-faire autour des systèmes embarqués, que ce soit dans l'aéronautique, le spatial, l'automobile, le ferroviaire, mais aussi la santé, la robotique agricole, la ville intelligente ou la robotique industrielle », relève Louis-Claude Vrignaud.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Lanceurs du futur, véhicules autonomes, tests sérologiques de Bio-Rad, le best-of de la semaine

Lanceurs du futur, véhicules autonomes, tests sérologiques de Bio-Rad, le best-of de la semaine

Cette semaine a été marquée par le premier challenge R&D du Cnes sur le thème des lanceurs : dix projets ont[…]

26/06/2020 | TransportSpatial
C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

C-V2X : Qualcomm poursuit son travail d’évangélisation en faveur de la 5G pour le véhicule autonome

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

Mercedes s’associe à Nvidia pour développer des véhicules autonomes nouvelle génération d’ici 2024

CVPR 2020 : Tesla, Waymo et Argo AI dévoilent leurs technos de détection d'objets pour la voiture autonome

CVPR 2020 : Tesla, Waymo et Argo AI dévoilent leurs technos de détection d'objets pour la voiture autonome

Plus d'articles