Nous suivre Industrie Techno

Réseau - Accéder aux données scientifiques de n'importe où

Rédaction Industries et Techniques

Avec Visual Area Network, SGI veut donner aux ingénieurs les moyens de visualiser leurs données à distance.


Partant du constat que les scientifiques et les ingénieurs sont mobiles, et que les sources d'informations ne le sont pas, SGI entend leur faciliter l'accès à ces données, quels que soient leur volume et leur localisation. 

Elle lance pour cela le concept du Visual Aera Networking. Il s'agit d'une architecture logicielle de visualisation à distance, OpenGL Vizserver, basée sur la notion de serveur graphique dont les performances sont indépendantes de la complexité de la scène, du type de postes clients, des applications et des réseaux. 

La visualisation est créée localement sur le serveur graphique qui dispose de l'application. Cette visualisation est ensuite compressée en temps réel, image par image, et envoyée au poste client par le réseau. 

Le poste client décompresse et affiche la visualisation, sans qu'il soit nécessaire de disposer de l'application auteur et de puissance graphique. Le poste client contrôle à 100 % l'application s'exécutant sur le serveur graphique. 

En fait, il s'agit d'amener un serveur de type Onyx derrière chaque poste client. En connectant jusqu'à 16 postes clients sur le même serveur, il devient possible de faire du travail collaboratif. Il ne reste plus qu'à régler le problème de la tarification des licences accessibles ainsi par de multiples utilisateurs. (Source : La lettre des Systèmes d'Informations Technologiques). 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles