Nous suivre Industrie Techno

abonné

« Rendre sa consommation électrique flexible peut payer »

Hugo Leroux

"Le réseau électrique français est confronté à une situation paradoxale : alors que la demande en pointe croît rapidement, on constate une baisse des capacités pour répondre à cette pointe. Cette baisse s’explique en partie par la fermeture prochaine des centrales à fioul et charbon vieillissantes. Autre explication : les centrales thermiques existantes sont moins rentables car la priorité est donnée à l’achat d’énergies renouvelables, qui jouissent de tarifs d’achat garantis.

Au bout du compte, on estime qu’il faudra dégager en France 3 à 5 GW de capacité pour répondre aux pointes d’ici 2015. Le décret publié le mardi 18 décembre, qui  pose les bases d’un marché de capacité, fournit un modèle de rémunération pour cela. D’après ce décret, les fournisseurs d'électricité comme EDF auront obligation de couvrir les besoins de leurs clients, y compris en pointe. Ces obligations pourront s’échanger ou se vendre selon un mécanisme de marché.

Deux moyens complémentaires existent pour satisfaire ces obligations: démarrer une centrale thermique en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Benchmark Week] Pénurie à venir du graphite indispensable aux batteries Lithium-ion

[Benchmark Week] Pénurie à venir du graphite indispensable aux batteries Lithium-ion

Benchmark Minerals alerte sur une pénurie prochaine du graphite, matériau indispensable des anodes des batteries lithium-ion. Le 6[…]

[Portrait] Julie Mougin, la chercheuse du CEA qui dope la production d'hydrogène bas carbone

[Portrait] Julie Mougin, la chercheuse du CEA qui dope la production d'hydrogène bas carbone

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

Plus d'articles