Nous suivre Industrie Techno

Renault préfère le lithium-polymère

Sujets relatifs :

,
Renault préfère le lithium-polymère

Batterie au lithium-polymère. Elle offre l'avantage d'être rechargeable à l'infini.

© D.R.

DÉVELOPPEMENT

Créer un joint-venture pour le développement et la production de batteries au lithium-polymère. C'est le projet de l'accord conclu entre l'alliance Renault-Nissan, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et le Fonds stratégique d'investissement (FSI). Une première du genre en France. La seule usine de batteries pour véhicules électriques dans l'Hexagone appartient à un joint-venture entre Saft et Johnson Controls. Située près de Bordeaux, elle met en oeuvre la filière lithium-ion. Bien qu'elles présentent une densité d'énergie massique plus faible, les batteries lithium-polymère offrent l'avantage d'être rechargeables à l'infini. La production devrait démarrer en 2012 dans une usine à Flins, près de Paris, avec une capacité annuelle de 100 000 batteries. Le projet représente un investissement de 600 millions d'euros.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0917

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

C'est un tournant majeur pour bon nombre d'entreprises ayant des activités numériques. Plus aucune fuite de données[…]

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Plus d'articles