Nous suivre Industrie Techno

Relance verte et soutien à l’innovation, points clés du plan de relance proposé par France Industrie

Enguerrand Armanet

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Relance verte et soutien à l’innovation, points clés du plan de relance proposé par France Industrie

© D.R.

France industrie a présenté le 9 juillet son plan de relance de l’industrie manufacturière après le choc lié au COVID-19. Le syndicat en appelle à l'Etat pour soutenir la décarbonation de l'industrie et son virage vers l'industrie 4.0.

Le soutien à l'innovation et la relance verte sont deux points clés du plan de relance industrielle présenté par France Industrie lors d’une conférence de presse le 9 juillet. Le syndicat professionnel en appelle aux pouvoirs publics car, si le taux d'activité du secteur industriel est remonté de 50% (de son niveau avant la crise) en mars à 80% aujourd'hui, « le dernier kilomètre est toujours le plus difficile », souligne Philippe Varin, le président de France Industrie.

Outre des mesures plus globales et notamment fiscales, le syndicat professionnel préconise de donner la priorité au soutien des innovations ­­­technologiques et des investissements « verts ». De quoi garder le cap sur l’objectif zéro carbone pour 2050 et accélérer le virage vers l’industrie du futur.

«Passer à l'action» pour décarboner l'industrie

L'enjeu, selon Philippe Varin, est de taille : « Aujourd’hui, soit nous choisissons de nous orienter vers une renaissance de l’industrie, soit il y a un risque de décrochage. » Et de souligner qu'une chute de la part de l’industrie dans le PIB français sous le seuil des 10 % (contre 12,4% aujourd'hui) « menacerait l’ensemble de notre économie nationale ». 

France Industrie veut qu'une part importante des investissements soit fléchée pour développer une industrie plus verte alors que les procédés industriels représentent 18% des émissions de CO2 de la France.. France Industrie propose de mettre en œuvre les feuilles de route de décarbonation des filières fortements émettrices de CO2. « Ces feuilles de route existent, plus besoin d’ajouter à la réflexion, il faut maintenant passer à l’action », tranche le président. 

Suramortissement vert bonifié

Des actions que France Industrie demande à l'Etat de soutenir via un allègement fiscal et un suramortissement vert bonifié pour les entreprises, qui pourraient être couplés aux prêts verts de Bpifrance. Les collectivités sont aussi incités à investir, notamment dans les infrastructures publiques vertes. France Industrie encourage les régions à déployer par exemple des réseaux de transport décarbonés.

Le syndicat souhaite aussi le développement des énergies renouvelables et le maintien de « l’atout que représente le parc nucléaire français ». « Finalement, on retrouve un certain nombre de propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat, à cela près que nous sommes dans une logique de croissance », résume Philippe Varin.

Un 4e programme d'investissement d'avenir

Le soutien à l'innovation est aussi crucial selon France Industrie pour que l'industrie française reste dans la course. Philippe Varin souligne notamment : « La France doit tenir sa place dans le plan européen de développement de l’hydrogène vert », annoncé le matin du 9 juillet. De même, « la France ne doit pas prendre de retard » sur le développement de la 5G et de l’Intelligence Artificielle », prévient le syndicat.

France Industrie en appelle à l'Etat pour soutenir les entreprises, de toutes tailles, dans leur virage vers l’industrie 4.0. Avec notamment le lancement d’un 4e Programme d’Investissement d’Avenir (PIA IV) qui permettrait de les accompagner, depuis la R&D jusqu’à l’industrialisation, via les financements du Fond pour l’Innovation dans l’Industrie. Il s’agit selon le syndicat de renforcer la robotisation et la digitalisation des PME, de soutenir les startups qui développent les technologies de l’industrie de demain, et de soutenir la R&D.

Concrètement, France Industrie attend d’un PIA IV le renforcement du Plan pour la digitalisation de 10 000 PMI sur le territoire d’ici 2022, et l'accélération du programme Industrie du futur, en cours de déploiement au niveau régional. « Le fonctionnement collectif - entre l'État, les régions, et les industriels - s’impose pour la créativité des entreprises, et le rôle de l’état est de cristalliser ce fonctionnement collectif », résume Alexandre Saubot, vice-président de France Industrie.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Wallix renforce sa présence en région et s’attaque à la cybersécurité industrielle et à l'IoT

Wallix renforce sa présence en région et s’attaque à la cybersécurité industrielle et à l'IoT

On le sait désormais : le Campus cyber ambitionne de tisser un cyber-réseau en région. Un travail qu’a déjà[…]

Rapport Kapersky sur les cyberattaques industrielles : moins nombreuses mais plus sophistiquées

Exclusif

Rapport Kapersky sur les cyberattaques industrielles : moins nombreuses mais plus sophistiquées

Le site Schneider Electric du Vaudreuil, en Normandie, toute première usine en 5G de France

Le site Schneider Electric du Vaudreuil, en Normandie, toute première usine en 5G de France

Comment Renault va déployer la RFID active pour suivre 500 000 emballages dans 8 usines européennes

Comment Renault va déployer la RFID active pour suivre 500 000 emballages dans 8 usines européennes

Plus d'articles