Nous suivre Industrie Techno

abonné

Règlement européen sur les batteries : l'industrie veut faire valoir ses contraintes

Aline Nippert
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Règlement européen sur les batteries : l'industrie veut faire valoir ses contraintes

La mise au point d'une règlementation sur les batteries va de pair avec le mouvement européen en faveur de la structuration d'une filière sur le Vieux Continent. L'Europe souhaite notamment faire émerger des champions de la batterie, comme ici Northvolt, à travers les Projets d'intérêt commun européen (IPCEI).

© Northvolt

Alors que l’Union européenne planche sur le règlement européen des batteries, BATTERY 2030+ et Recharge ont organisé une table ronde intitulée « Règlement sur les batteries : catalyseur d’innovations ou frein au développement ? », mercredi 9 juin. L’un des risques soulevés : que ces « lignes directrices » ne favorisent pas l'émergence de nouvelles technologies de batteries.

« Règlement sur les batteries : catalyseur d’innovations ou frein au développement ? » L’initiative de recherche européenne BATTERY 2030+ et l’association industrielle Recharge ont organisé un débat en ligne, mercredi 9 juin, au sujet du futur règlement européen des batteries sur la recherche et le développement industriel. Un sujet qui occupera une partie de la réunion des ministres de l'Environnement de l'Union Européenne prévue à Luxembourg jeudi 10 juin, sur la base de la proposition de modernisation de la législation de l'UE sur les batteries publiée par la Commission européenne le 10 décembre dernier.

Une régulation européenne saluée par l’industrie

Parmi les points clefs de la proposition, « la durabilité » des batteries mises sur le marché de l’UE. Leur production doit ainsi avoir « la plus faible incidence possible sur l'environnement, à l'aide de matériaux qui ont été obtenus dans le plein respect des droits de l'Homme ainsi que des normes sociales et écologiques », est-il résumé sur le site de la Commission européenne. L’exécutif européen promeut également des batteries qui « doivent durer longtemps et être sûres et, à la fin de leur vie, elles devraient être réaffectées à d'autres usages, remanufacturées ou recyclées ».

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

Un nouveau rapport du Plan de Transformation de l'économie française du Shift Projet vient de paraître, le 18 novembre,[…]

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

Horizon Hydrogène 2021 : l’ambition de produire de l’hydrogène offshore se concrétise pour Lhyfe

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

Plus d'articles