Nous suivre Industrie Techno

Réduire la taille des microprocesseurs

B. C.

LE + : Diminue le nombre d'étapes de fabrication

Pour augmenter la puissance de nos circuits électroniques, il faut réduire sans cesse la taille de leurs composants. Problème, les lasers ne peuvent atteindre un diamètre inférieur à 180 nanomètres. La limite a été ramenée à 30 nm, au prix d'une multiplication des étapes de lithographie. « Du bricolage », pour Ian Cayrefourcq, du département d'électronique d'Arkema. Son équipe, en partenariat avec le Leti du CEA, développe une technique qui atteint les mêmes résultats en une étape après le passage du laser : l'assemblage automatique et dirigé (DSA). Les motifs gravés dans le silicium sont recouverts de polymère à bloc (PSP et PMMA) en réseaux laminaires (50/50) ou cylindriques (30/70). Dirigés par leurs caractéristiques, ils vont s'étendre et permettre d'atteindre des espacements périodiques de seulement 30 nm entre deux motifs. Pour Arkema, cette technologie devrait être utilisée pour les deux prochaines générations de microprocesseurs.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0982

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un martelage inversé : partir de nanoparticules pour fabriquer des métaux super-durs

Fil d'Intelligence Technologique

Un martelage inversé : partir de nanoparticules pour fabriquer des métaux super-durs

Des métaux jusqu’à quatre fois plus durs que leurs homologues à l’état naturel. C’est ce qu’une[…]

27/01/2021 | Métaux
Plan quantique, chromatographie, Virgin Orbit, point sur la course aux vaccins … le best-of techno de la semaine

Plan quantique, chromatographie, Virgin Orbit, point sur la course aux vaccins … le best-of techno de la semaine

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

Plus d'articles