Nous suivre Industrie Techno

Recycler l'acide phosphorique

S. P.

Deux entreprises suisses ont mis au point un procédé pour recycler l'acide phosphorique utilisé lors de la fabrication d'écrans LCD.

Environ 150 000 tonnes d'acide phosphorique par an sont utilisées pour décaper les dalles LCD lors du processus de fabrication des écrans plats. Pour réduire les coûts liés à cette consommation, Febex et Sulzer Chemtech, deux chimistes suisses, se sont associés afin de développer une technologie de recyclage.

Utilisé à une concentration de 85 %, l'acide phosphorique ne doit pas contenir plus de 1 ppm d'aluminium et de molybdène pour cette utilisation. Or, après décapage des dalles LCD, la concentration de ces éléments atteint 1 000 à 2 000 ppm. Il faut donc purifier l'acide. La première étape consiste à séparer l'acide phosphorique des acides nitrique et acétique présents dans le mélange décapant. Un protocole composé d'une phase de distillation suivie de cristallisations successives résout ce problème.

La purification en elle-même est ensuite réalisée grâce à une série de 5 ou 6 cristallisations, dont l'enchaînement est contrôlé par informatique. Entre chaque étape, les produits sont analysés pour optimiser les cristallisations. L'expérience faite sur pilote industriel a montré un rendement de recyclage supérieur à 70 %. « Mais on ne fait pas que retraiter l'acide », précise Thierry Vassalo, directeur général de Febex. La solution proposée comprend aussi l'ajout des 30 % d'acide manquant à la fin du cycle de recyclage. Il provient d'autres industries et contient d'autres impuretés, elles aussi éliminées lors du procédé de purification.

La commercialisation vient de débuter après un dépôt de brevet en 2007.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0896

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un polymère bio-inspiré qui se dégrade dans l’eau de mer à partir de deux semaines

Fil d'Intelligence Technologique

Un polymère bio-inspiré qui se dégrade dans l’eau de mer à partir de deux semaines

Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, sans actions rapides, il y aura d’ici 2050 plus de plastique que de poissons[…]

Une synthèse rapide et douce de ces amides au cœur des polymères et médicaments

Fil d'Intelligence Technologique

Une synthèse rapide et douce de ces amides au cœur des polymères et médicaments

Recyclage des batteries : ruée vers l’hydrométallurgie

Recyclage des batteries : ruée vers l’hydrométallurgie

Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Plus d'articles