Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

Recyclage : les cartes électroniques, une vraie mine d'or !

Recyclage : les cartes électroniques, une vraie mine d'or !

Les cartes électroniques usagées sont une réelle mine d’or. Une tonne de ces déchets peut contenir jusqu’à 200 grammes de métal précieux. Un enjeu économique et surtout technologique pour la filière du recyclage.

Les déchets d’équipements électriques et électroniques?(DEEE) constituent un important gisement de métaux rares. Écrans, réfrigérateurs, téléphones mobiles, ordinateurs, panneaux photovoltaïques… Un élément intéresse plus particulièrement la filière du recyclage : les cartes électroniques. En effet, elles sont composées de métaux stratégiques, comme l’or, l’argent et le palladium. « Une tonne de cartes électroniques peut contenir jusqu’à 200 grammes d’or tandis qu’une mine produit 5 grammes à la tonne », souligne l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) dans son rapport sur les équipements électriques et électroniques publié en novembre?2017. Ces circuits imprimés sont d’ailleurs écartés du système classique de recyclage des DEEE.

De quoi est constituée une carte électronique ? De matières plastiques renfermant en général du trioxyde d’antimoine et des retardateurs de flamme bromés, des métaux de base, précieux et[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1008

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

Pour bien commencer la semaine, la course effrénée vers un vaccin contre le Covid-19

De gros moyens, des délais raccourcis, un large éventail de technologies mises en œuvre, plusieurs essais cliniques en[…]

Avec son éolienne offshore de 14 MW, Siemens Gamesa veut détrôner l’Haliade-X de General Electric

Avec son éolienne offshore de 14 MW, Siemens Gamesa veut détrôner l’Haliade-X de General Electric

Dissocier un mélange d'hydrogène et de gaz naturel : GRTgaz va tester la séparation membranaire en Allemagne

Dissocier un mélange d'hydrogène et de gaz naturel : GRTgaz va tester la séparation membranaire en Allemagne

Un procédé montre le potentiel des MXenes pour les batteries à forte puissance

Un procédé montre le potentiel des MXenes pour les batteries à forte puissance

Plus d'articles