Nous suivre Industrie Techno

Record battu : un connecteur de circuit imprimé haut de 0,9 mm

Record battu : un connecteur de circuit imprimé haut de 0,9 mm

Un connecteur au pas de 0,4 mm destiné aux appareils mobiles.

© DR

En direct du Ceatec à Tokyo : avec une hauteur de 0,9 mm et une largeur de 2,4 mm, le connecteur de cartes électroniques de Kyocera est présenté comme le plus compact au monde.

Le salon de l’électronique Ceatec, qui se déroule à Tokyo-Makuhari, au Japon, du 06 au 10 octobre, est l’occasion d’un record : celui du plus petit connecteur de circuits imprimés au monde.

Il est présenté par le fabricant japonais de composants électroniques Kyocera. C’est un connecteur au pas de 0,4 mm destine à être monté en surface. Il mesure seulement 0,9 mm de hauteur et 2,4 mm de largeur. Il est spécialement indiqué pour les applications où la place est comptée telles que les téléphones mobiles, les appareils photo compacts et les baladeurs.

Selon Kyocera, ce connecteur assure une fiabilité élevée de contact et une bonne résistance aux vibrations et aux chocs grâce à une structure à double face de contact. Une structure originale de verrouillage est adoptée pour le mécanisme d'accouplement.

Compatible RoHS, le connecteur est disponible en cassette et en bobine, avec 3 000 pièces par rouleau.

De notre envoyé spécial au Japon, Ridha Loukil
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles