Nous suivre Industrie Techno

Recharger intelligemment sa voiture électrique

Clément Cygler
Recharger intelligemment sa voiture électrique

Adaptable à tous les types de voitures électriques, le système Move In Pure offre une fourniture d'énergie non carbonée à bas prix.

© DR

Profiter d’une énergie verte et de meilleurs tarifs pour recharger son véhicule électrique. Voilà ce que propose la Compagnie Nationale du Rhône à travers son boîtier intelligent, le Move In Pure.

Développé par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), Move In Pure est un nouveau concept de recharge intelligente pour les véhicules électriques, consistant à mettre en adéquation l’offre et la demande.

Avec ce dispositif, la CNR fournit aux utilisateurs une énergie 100 % renouvelable issue de la production hydraulique, éolienne ou photovoltaïque, et surtout en dehors des heures de pointe.

Pour synchroniser les besoins avec ces périodes creuses, un boîtier, embarqué à bord de la voiture, utilise un transmetteur GPRS, un compteur mesurant la consommation et un interrupteur de charge. Adaptable à tous véhicules électriques, le Move In Pure est commandé à distance par un Smartphone ou par un ordinateur. Ainsi, le conducteur peut communiquer ses besoins (nombre de kilomètres, temps maximal de recharge…) à la CNR qui déclenchera, en fonction de la production énergétique, le début de la charge.

En faisant coïncider les moments de charge avec les surplus d’énergie, la filiale de GDF Suez optimise une part aléatoire de sa production, tout en faisant bénéficier le consommateur d’un tarif préférentiel. Après souscription d’un contrat auprès du deuxième producteur français d’énergie, l’utilisateur pourra se brancher directement à partir de n’importe quelle simple prise de courant. Il sera ensuite toujours facturé par la CNR, même si l’électricité a transité par un réseau différent de celui auquel il s’est abonné. 


        


Pour l’instant, le Move In Pure a été testé sur un ancien modèle Peugeot et une démonstration grandeur nature devrait être organisée courant 2011. En outre, des discussions ont également été entreprises avec des collectivités et des constructeurs automobiles français. Mais, le premier à utiliser ce concept pourrait être le Grand Lyon à travers son projet d’autopartage. Un petit coup de pouce régional qui serait assurément bienvenu pour faire découvrir cette technologie. 

Clément Cygler

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

A Lyon, la navette autonome de Navya circule sur route ouverte

Depuis le début du mois de mars, une navette autonome effectue un parcours de 2,4 km entre la gare ZI Meyzieu et la zone d'activité[…]

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

L'âge d'or du Lidar

L'âge d'or du Lidar

Plus d'articles