Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Réalité virtuelle : Intel riposte avec le projet Alloy

Réalité virtuelle : Intel riposte avec le projet Alloy

A l'occasion de sa conférence annuelle Intel Developer Forum, le géant américain a levé le voile sur le projet Alloy.

© Intel

Les technologies de réalité virtuelle deviennent incontournables. Et Intel l'a bien compris. A l'occasion de sa conférence annuelle Intel Developer Forum, qui se tient actuellement à San Francisco, le géant américain a levé le voile sur le projet Alloy. Il s'agit d'un casque de réalité virtuelle sans fil, qui n'a pas besoin d'être relié à un ordinateur, ni à un smartphone. Autre particularité ? Il propose d'intégrer des composants du monde réel dans un monde virtuel. Un concept baptisé "réalité fusionnée". 

Intel a tenu le 16 août au Moscone Center de San Francisco la keynote d'ouverture de sa grande conférence annuelle, l'Intel Developer Forum. Le fondeur s'en est tenu à ses bonnes résolutions, celles de pivoter vers de nouveaux horizons technologiques après des années de souffrance sur le marché mobile (smartphones et tablettes) et face au déclin ininterrompu du marché des ordinateurs. Personne n'a donc été surpris de voir la réalité virtuelle et augmentée, grand sujet du moment, au cœur des annonces du géant.

Réalité virtuelle ? Augmentée ? Mixte ? Non, fusionnée

L'entrée d'Intel sur le marché de la VR se fait avec le "Project Alloy", un casque de réalité virtuelle sans fil qui n'a pas besoin d'être connecté à un ordinateur ou à un smartphone. Comme le casque de réalité mixte de Microsoft, HoloLens, le projet Alloy dispose de ses propres composants et d'une batterie, ainsi que de deux caméras RealSense qui lui permettent de reconnaître son environnement et de capter les mouvements des doigts de son utilisateur. On peut donc interagir avec un environnement virtuel tout en n'étant pas aveugle à ce qui se passe dans la vie réelle, les personnes ou objets proches apparaissant dans le monde virtuel.

Intel baptise ce concept "réalité fusionnée". Lire la suite de l'article sur le site de nos confrères de L'Usine Digitale. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

La Banque publique d’investissement (Bpifrance) a opté pour la solution cloud d’Amazon pour stocker les données relatives[…]

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Plus d'articles