Nous suivre Industrie Techno

Réalité virtuelle : Avic simule le ciel

Réalité virtuelle : Avic simule le ciel

Une installation fournie clé en main par le français Optis

© DR

Afin de développer des postes de pilotage qui restent parfaitement opérationnels quelles que soient les conditions d’éclairage, l’avionneur chinois a fait développer par le français Optis un équipement permettant de valider virtuellement les cockpits de ses futurs avions, même dans les pires conditions de vol. Une première mondiale.

L’avionneur chinois Avic (Aviation Industry Corporation Of China) vient de mettre en service un centre de réalité virtuelle dédiée à la simulation réaliste du ciel, afin d’assurer la validation virtuelle du cockpit de ses aéronefs dans les meilleures conditions. Et pour cela il a fait confiance à la technologie de simulation optique basée sur la physique de la société française Optis.

Une première mondiale qui intègre dans une sphère l’ensemble des matériels et logiciels permettant de couvrir l’intégralité des niveaux de lumière rencontrés dans la vie réelle, notamment les conditions de lumière ambiante constituant les plus mauvaises configurations possibles pour les pilotes.

Le Sky Simulator associe des valeurs réelles et calibrées de luminance du ciel pour des tests de mesures, à une suite d'applications de réalité virtuelle, et allie le tout à la puissance du prototypage virtuel généré par les algorithmes photométriques physiques du logiciel Speos d’Optis. Il devient ainsi possible de simuler tout type de conditions d'une manière contrôlée et reproductible, afin de valider des modèles numériques de cockpits en début de processus, ainsi que le cockpit réel en bout de chaîne, le tout dans un seul et unique environnement.

18 mois de test

Grâce à ce simulateur il devient ainsi possible de tester tous les prototypes de poste de pilotage dans toutes les conditions de vol. Le système d'éclairage simule avec précision toutes les éventualités d’un vol à grande vitesse, y compris celles particulièrement difficiles à reproduire (effets du soleil et de la lune ; vol dans les nuages ; aube ; crépuscule…). C’est aux dires de ses concepteurs le simulateur qui offre la reproduction artificielle la plus représentative des conditions d'éclairage naturel ambiant dans le monde.

Cette installation, conçue, construite et livrée clé en main par Optis, a été testée pendant 18 mois. Elle vient d’être homologuée par Avic et fait maintenant partie intégrante de la chaine de conception et d’optimisation des postes de pilotage des nouvelles générations de ses avions de ligne. Avic entend ainsi réduire ses coûts et délais de développement et surtout s’affranchir des conditions météorologiques et d’éclairage changeantes lors des essais physiques.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.optis-world.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles