Nous suivre Industrie Techno

Réalité augmentée : un projet de recherche pour le monde maritime

Jean-François Preveraud
Réalité augmentée : un projet de recherche pour le monde maritime

Rendre la navigation plus sûr en intégrant des informations numériques aux outils de vision directe des navigateur.

© DCNS

Le projet de R&D SIGRAN, piloté par DCNS, qui veut mettre la réalité augmentée au service de la navigation, a reçu la double labellisation des Pôles Images & Réseaux et Mer Bretagne.

Le projet SIGRAN (Système d'Information Géographique et de Réalité Augmentée pour la Navigation), piloté par DCNS, a été labellisé fin 2009 par le Pôle de compétitivité à vocation mondiale Images & Réseaux. Il avait déjà obtenu la labellisation du Pôle de compétitivité à vocation mondiale Mer Bretagne au mois d’octobre dernier. Des labellisations qui attestent de la qualité et de la pertinence de ce projet de R&D.

L’objectif de SIGRAN est de rendre la circulation maritime plus sûre grâce à un outil d’aide à la navigation intégrant la réalité augmentée à la passerelle de commandement des navires. Il s’agit notamment de permettre de percevoir visuellement un autre navire à proximité, alors qu’il est dissimulé par le brouillard, une mauvaise visibilité ou la nuit.

Le projet de R&D SIGRAN, d’une durée de trois ans et d’un montant de 4 millions d’euros, devrait rendre possible la superposition, en temps réel, d'un modèle virtuel 3D, à la perception que les marins ont naturellement de la réalité. La réalité augmentée complètera leur perception du monde réel en y ajoutant des éléments virtuels, non perceptibles naturellement.

Tenir compte du déplacement du bateau

Anticipant la ‘‘passerelle du futur’’, SIGRAN s'attachera à résoudre un des problèmes clé de la réalité augmentée qui est celui du recalage entre le monde réel en mouvement et le monde virtuel, qui nécessite de calculer à chaque instant le point de vue réel de l’observateur, sa position, ses mouvements et son axe de vision et de former une image facile à interpréter dans son champ de vision.

SIGRAN proposera ainsi une aide à la navigation paramétrable, intégrée aux systèmes de navigation actuels, qui garantira au chef de quart, en veille extérieure, d’avoir une vision et une compréhension simplifiées des données utiles à la navigation et à la mission du navire, sans perturber les processus opératoires habituels.

L’exploitation du système SIGRAN permettra une meilleure gestion du stress des équipes passerelle en visibilité dégradée. Ce projet qui est ainsi une contribution au volet sécurité de la navigation du programme national ‘‘navire du futur’’, retenu au Grenelle de la Mer, doit déboucher sur la réalisation d’un démonstrateur en mer.

Ce démonstrateur préindustriel permettant dans un premier temps de fournir à l’opérateur en passerelle des images vidéo de l’environnement proche du navire acquises par une caméra embarquée, augmentées d’informations virtuelles synthétisées à partir de données cartographiques et de mesures des capteurs du navire. Dans une deuxième étape de ce projet, les informations virtuelles seront intégrées à la perception directe de l’opérateur (réalité augmentée en vision directe, par exemple à travers des jumelles ou une lunette).

Sept partenaires participent au projet :
 

  • 4 entreprises :
    DCNS, spécialiste des systèmes de défense, porteur du projet ;
    Sodena, éditeur de logiciels embarqués de systèmes de navigation ECDIS ;
    Clarté, centre de R&D en réalité virtuelle ;
    Arcure, intégrateur de solution de réalité augmentée ;
     
  • 3 centres de recherche :
    CEA - LIST qui mène au sein du CEA des recherches sur l’Intégration des Systèmes et des Technologies ;
    Ecole Centrale de Nantes - CERMA qui consacre ses recherches au thème des ambiances architecturales et urbaines et à leur représentation par des images de synthèse dans un contexte de réalité virtuelle et augmentée ;
    L’Université de Bretagne Sud - Laboratoire CRPCC (Centre de Recherches en Psychologie, Cognition et Communication) / Equipe LESTIC (Ergonomie des Systèmes, Traitement de l'Information et Comportement).


Les produits issus du programme de R&D SIGRAN pourront équiper tous les types de navires : militaires ; scientifiques ; de transport de passagers ou de marchandises.


Jean-François Prevéraud
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

"La France fait partie des premiers pays d’Europe pour le soutien aux jeunes pousses issues de la recherche fondamentale"

Le 3 juillet dernier, François Jamet remettait à la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche[…]

08/07/2019 | RechercheStart-up
Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

Académiques et industriels lancent à Grenoble l’institut 3IA dédié à l’intelligence artificielle

L’IA française se dope au  calcul intensif

L’IA française se dope au calcul intensif

Sensibilité record pour la pesée de molécules avec de la lumière

Sensibilité record pour la pesée de molécules avec de la lumière

Plus d'articles