Nous suivre Industrie Techno

Réalité augmentée, aux frontières du réel

Réalité augmentée, aux frontières du réel

Les lunettes de réalité augmentée qui vous guident dans la ville.

© DR

Choc des deux titans japonais de la téléphonie mobile autour de la réalité augmentée au Ceatec : sur le stand de KDDI, le Smartphone réagit aux images qui passent à la télé tandis qu’à quelques mètres de là, NTT Docomo présente des lunettes incrustant un guide virtuel dans le champ de vision du promeneur.

Docomodake est un petit bonhomme champignon (dake veut dire champignon en japonais). Il est la mascotte du plus grand opérateur de téléphonie mobile japonais : NTT Docomo. Déjà héros du jeu Boing ! Docomodake DS sur Nintendo DS, le personnage devient guide dans une application de réalité augmentée baptisée AR Walker et présentée au Ceatec (le plus gros salon d’électronique au Japon).

Via un dispositif fixé sur des lunettes, Docomodake apparaît dans le champ de vision de l’utilisateur, par dessus ce qu’il voit réellement. Le petit bonhomme marche quand la bonne direction est suivie, se retourne et vient vers l’utilisateur quand celui-ci s’arrête ou qu’il se trompe. Une carte apparait alors et lui montre le bon chemin. Des flèches vers la droite et vers la gauche se manifestent pour indiquer un monument, un restaurant, un hôtel… Soit l’utilisateur tourne la tête et des indications supplémentaires surgissent, soit il passe outre et continue sa marche. Enfin, quand il lève les yeux au ciel, le flâneur voit s’inscrire les prévisions météo.

Tout cela est possible grâce à un capteur magnétique qui mesure l’orientation de la tête de l’utilisateur et communique avec l’application de géolocalisation du Smartphone. Des versions sportives sont déjà dans les tuyaux, elles devraient indiquer aux joggeurs, aux skieurs, aux cyclistes leur vitesse et la distance parcourue en plus du chemin à prendre. La route de la réalité augmentée ainsi pavée, NTT Docomo réfléchit maintenant au modèle économique le plus pertinent pour commercialiser son invention (réalisée en collaboration avec Olympus).                       

Peut-on appeler ce que l’on voit à la télé la ''réalité'' ? Vaste débat. Toujours est-il que c’est sur le ''petit écran'' que se superpose l’application baptisée smARt Television Viewing de KDDI, présentée également au Ceatec. Un Smartphone filmant la télé (et oui !) reconnaît les logos qui apparaissent durant les programmes et donne des indications supplémentaires. Dans l’exemple ci-dessous, des renseignements sur les aliments viennent se superposer à une émission gastronomique. Un clic sur les icones et textes apparus sur l’écran du téléphone ouvre directement une page internet donnant encore plus d’informations. C’est ça, la télé-réalité !                                 


De notre envoyé spécial au Japon, Charles Foucault

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles