Nous suivre Industrie Techno

Raffinage - Dépolluer et recycler en une étape

Rédaction Industrie et Technologies
Développé par l'IRD, un même réacteur oxyde le gaz pollué issu des distilleries et reconvertit les déchets issus des sucreries.


D'une pierre deux coups, le procédé de dépollution développé par l'Institut de recherche pour le développement (IRD) limite les rejets d'éthanol dans l'atmosphère et transforme les déchets de sucrerie en aliment pour bétail.

Les raffineries de sucres et les distilleries d'alcool sont nocives pour l'environnement. L'industrie sucrière produit deux tonnes de bagasses de canne à sucre (sorte de paille) par tonne de sucre raffiné.

De plus, les distilleries d'alcool, souvent associées à la production de sucre de canne, émettent de grandes quantités de composés volatiles, notamment de l'éthanol, molécule dont le taux d'émission est contrôlée.

Tous ces maux semblent pouvoir être résolus avec un seul outil : 'Candida utilis', une levure capable de dégrader l'éthanol. Une équipe de l'IRD a conçu, à l'échelle du laboratoire, un système de biofiltration permettant d'éliminer l'éthanol en utilisant la bagasse comme support.

Le procédé consiste à faire passer le gaz pollué à travers un milieu poreux où sont fixées les micro-organismes. Imprégnée de sels minéraux, en particulier du nitrate d'ammonium, la bagasse contribue à accroître la capacité de dégradation de l'éthanol du réacteur.

D'autre part, en se développant grâce à l'éthanol, 'Candida utilis' enrichit la bagasse en protéines, la transformant ainsi en aliment équilibré pour le bétail. Pour l'heure, l'expérience permet d'atteindre une concentration en protéines de 5,2 %, mais les chercheurs tentent d'améliorer ce taux.

La biofiltration doit encore être étudiée à grande échelle puis au niveau industriel avant d'être exploitée.
Stéphanie Cohen

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment fonctionnent les 27 trains à hydrogène d'Alstom vendus à RMV ?

Comment fonctionnent les 27 trains à hydrogène d'Alstom vendus à RMV ?

Alstom a annoncé le 21 mai qu’il allait fournir 27 trains à hydrogène Coradia iLint à Fahma, une filiale du[…]

Le département de l'Energie américain mise sur les supraconducteurs pour des éoliennes sans terres rares

Le département de l'Energie américain mise sur les supraconducteurs pour des éoliennes sans terres rares

Hydrogène, hydrogel résistant, plastique conducteur… les innovations qui (re)donnent le sourire

Hydrogène, hydrogel résistant, plastique conducteur… les innovations qui (re)donnent le sourire

OneWeb, mobilité hydrogène, hydrogel renforcé… les meilleures innovations de la semaine

OneWeb, mobilité hydrogène, hydrogel renforcé… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles