Nous suivre Industrie Techno

Que sera l’avion en 2050 ?

Jean-François Preveraud
Que sera l’avion en 2050 ?

L'Airbus du futur ?

© DR

Plusieurs ingénieurs d’Airbus ont planché sur ce que pourrait être un avion dans 40 ans. Résultat en images.

Cet avion, véritable "concept-plane", a été dessiné par plusieurs ingénieurs d'Airbus, qui ont pu oublier un instant les contraintes techniques ou commerciales. L'idée est venue de Charles Champion, vice-président Engineering d'Airbus.

Futuriste, il préfigure les avions qui voleront en 2050. Entièrement conçu en matériaux composites, plus légers et recyclables, c'est pour le moment plus un fantasme d'ingénieur qu'un projet réalisable.

A plus court terme, son objectif est de stimuler l'imagination des jeunes participants au concours "Fly your ideas". Des étudiants du monde entier peuvent y proposer des idées innovantes pour réduire l'impact des avions sur l'environnement.

Pour en savoir plus : http://www.airbus-fyi.com/
 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avion à hydrogène : l'étroit chemin entre défis technologiques et incertitudes économiques et climatiques

Dossiers

Avion à hydrogène : l'étroit chemin entre défis technologiques et incertitudes économiques et climatiques

L’avionneur européen a l’ambition de produire un moyen-courrier propulsé à l’hydrogène liquide en moins[…]

18/06/2021 | TransportAirbus
Carburants aériens durables : pourquoi les promesses pourraient être bien difficiles à tenir

Dossiers

Carburants aériens durables : pourquoi les promesses pourraient être bien difficiles à tenir

Aviation et climat : les traînées de condensation, cirrus et NOx pourraient réchauffer deux fois plus que le CO2

Dossiers

Aviation et climat : les traînées de condensation, cirrus et NOx pourraient réchauffer deux fois plus que le CO2

Safran et GE Aviation lancent le développement d'un moteur de rupture pour réduire la consommation de carburant de 20 %

Safran et GE Aviation lancent le développement d'un moteur de rupture pour réduire la consommation de carburant de 20 %

Plus d'articles