Nous suivre Industrie Techno

Quand le smartphone devient éthylotest

Jean-François Preveraud
Quand le smartphone devient éthylotest

Un outil pour la sécurité routière

© DR

Proto Labs grâce à son concours permanent de conception distingue un éthylomètre qui se connecte à un Smartphone. La société italienne gagnante se voit offrir les moules d’injection lui permettant de réaliser sa première présérie.

Le fabricant britannique de pièces prototypes et de petites séries usinées sur machines CNC ou moulées par injection, Proto Labs, organise régulièrement des concours Cool Idea!, afin d'offrir à des concepteurs l'opportunité de réaliser concrètement leurs innovations.

Il vient ainsi de récompenser Marco Barbetta et à la société italienne 2045Tech, qu'il a cofondée avec Fabio Penzo, pour leur éthylomètre pour smartphone Floome. La société a reçu huit moules dont chacun a servi à créer 1 000 pièces de production.

« Le Floome est le premier éthylotest fiable pour smartphone », explique Marco Barbetta. « Vous soufflez dans l'embout et il estime le taux d'alcool dans votre sang. Les données sont ensuite affichées sur le smartphone grâce à l'application correspondante. Vous pouvez alors connaître votre taux d'alcoolémie et savoir si vous dépassez ou non la limite légale autorisée pour conduire ».

L'appareil, qui se connecte à la prise jack pour écouteurs du smartphone, utilise une technologie de détection brevetée, similaire à celle des éthylotests professionnels utilisés par les forces de l'ordre. Fonction très pratique, l'application Floome indique aussi le temps estimé pour que l'alcoolémie de l'utilisateur redescende à un niveau sûr. « Vous pouvez régler dans l'application une alarme qui vous avertit quand vous pouvez reprendre le volant en toute sécurité », complète Fabio Penzo.

L'éthylotest Floome se distingue non seulement par sa précision, mais aussi par l'élégance de son design italien. « Après une multitude de croquis et de prototypes, nous avons créé une forme totalement inédite et attractive. Ses bords arrondis et sa légèreté permettent aussi de l'emporter facilement partout. Nous avons effectué des études très complètes pour déterminer la facilité d'emploi et l'expérience utilisateur, afin de créer un produit qui donnera toute satisfaction aux clients ».

« Nous avons évalué ses performances à l'université de Padoue puis, après avoir terminé le prototypage et les tests, nous avons soumis à Proto Labs les huit pièces qui le composent. Grâce au programme de récompense Cool Idea! nous avons pu passer du tests à la production, ce qui représente généralement un gros obstacle pour n'importe quel produit nouveau ».

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.2045tech.com & http://www.protolabs.co.uk/CoolIdea

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles