Nous suivre Industrie Techno

Quand le bois devient interactif

Gérard Quévrin, Muriel de Vericourt

Sujets relatifs :

,
Quand le bois devient interactif

© dr

Chaque semaine, la rédaction d'Industrie & Technologies vous entraîne sur les chemins de traverse à la rencontre des artistes qui explorent le potentiel de la technologie pour imaginer des œuvres originales. Découvrez cette semaine le travail du duo Scenocosme, qui joue les contrastes entre un matériau au rendu à l'aspect on ne peut plus naturel et l'ajout d'un dispositif électronique invisible qui le rend interactif.

Simples lames de bois? Attention aux apparences, il s'agit bien de sculptures, et capables de plus de réagir, lorsqu'elles sont touchées, en émettant un son qui varie au fil des veines du bois. Grâce à un dispositif électronique ultrafin, des feuilles de placages de frêne se transforment en objets sonores selon un processus que les artistes du duo Scenocosme, Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt, désignent sous le nom de marqueterie interactive. Cette série de sculptures, baptisées "matières sensibles" se décline aussi dans une version associée à un vidéoprojecteur, qui projette sur chaque zone sonore du bois une vidéo associée à cette zone. Les visiteurs du Centre pour l'art et les média de Karlsruhe, en Allemagne, peuvent découvrir matières sensibles jusqu'au 28 février 2016.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles