Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Quand la vraie image 3D se passe d’écran

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Quand la vraie image 3D se passe d’écran

Un jour le 3D flottera dans l'espace

© DR

La société Burton, au Japon, développe une technologie qui crée par laser des images 3D dans l’air ou dans l’eau. Une révolution qui donne du réalisme à l'image en relief et la fait entrer de nouvelles applications.

Et si l’image 3D devenait de la vraie 3D avec une perception des volumes dans l’espace comme dans le monde réel ! Ceci est peut-être en passe de devenir réalité. Les ingénieurs de Burton, au Japon, développent en effet une technologie utilisant un laser pour créer des points lumineux aux endroits voulus dans l'air ou sous l'eau. Evolution d’une version co-développée par l'AIST (national institute of Advanced Industrial, Sience and Technology) et l'Université Keio, en 2006, cette technologie consiste à concentrer un rayon laser sur un point précis dans l’air ou sous l’eau pour le transformer en point lumineux par excitation plasma de l'oxygène et de l'azote.

Selon les chercheurs de Burton, il s’agit du premier procédé de création de vraies images 3D sans la contrainte d'un écran. En effet, la plupart des procédés de restitution d’images en relief actuels s’appuient sur un écran 2D pour créer l’image par illusion optique. L’avantage du dispositif en développement chez Burton réside dans la qualité du rendu 3D et l’absence de phénomènes parasites qui provoquent fatique et maux de tête.

Aujourd’hui, cette technologique est adaptée à la création d’environ 50 000 points lumineux par seconde, et de la vidéo avec un taux de rafraichissement de 10 à 15 trames par seconde. Un chiffre que les chercheurs de Burton veulent porter à 24-30 trames par seconde.

Dans ses démonstrations, Burton utilise un laser vert pour créer des images 3D monochromes sous l'eau. Mais le même résultat peut être obtenu dans l’air avec un laser plus puissant. Des images en couleurs sont également possibles en combinant des lasers rouge, vert, et bleu. Parmi les applications envisagées, Burton cite la signalisation numérique, l’analyse des objets en 3D et les soins médicaux.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.burton-jp.com 

Démonstration vidéo :
 

                 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Une équipe de chercheurs de l’Université Purdue, aux Etats-Unis, a mis au point un transistor en phosphore noir capable de[…]

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Vaccin de Pfizer, aérosols et moteur ionique… le best of techno de la semaine

Vaccin de Pfizer, aérosols et moteur ionique… le best of techno de la semaine

Plus d'articles