Nous suivre Industrie Techno

Quand la piézoélectricité soigne

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
Quand la piézoélectricité soigne

Le tamis à médicament d'Aerogen

© DR

Délivrer des traitements innovants (vaccins, antibiotiques, gènes...) aussi simplement qu'une bouffée d'air, c'est une possibilité offerte par de petits appareils appelés nébuliseurs. Exemple avec la dernière génération de la technologie, conçue par la société irlandaise Aerogen.

Prenez un matériau qui vibre 130 000 fois par seconde en réponse à un courant, percez le de 1 000 pores microscopiques, et vous obtiendrez une membrane particulièrement efficace pour transformer les solutions liquides en un brouillard de particules. Chaque trou agit comme une pompe pour le médicament, qui va ensuite aller se déposer sous la forme de fines goutelettes dans la trachée et les bronches du patient. 

Voici une animation qui simule ce qui se produit au coeur du dispositif : 


                        


Ces nébuliseurs dernière génération sont actuellement testés pour vacciner sans aiguilles la population des pays émergents. 

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : www.aerogen.com 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles