Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Quand la chimie organique permet de programmer le graphène

Alain Clapaud

Les chercheurs de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires du CNRS et de l’Université de Strasbourg sont parvenus à créer un nouveau matériau hybride graphène/organique. Comparée aux structures multicouches basées sur un empilement de matériaux bidimensionnels inorganiques, cette approche permet de littéralement programmer certaines propriétés optiques et électroniques du matériau.

L’idée des chercheurs français, en collaboration avec ceux de l’Université de Mons (Belgique), l’Institut Max-Planck de recherche sur les polymères (Allemagne) et l’Université technique de Dresde (Allemagne), est d’utiliser des molécules organiques qui peuvent s’assembler de manière intelligente pour créer des structures unidimensionnelles à la surface des feuillets de graphène. Cette nouvelle approche vient se substituer aux hétérostructures faites d’un empilement de matériaux bidimensionnels inorganiques et qui sont exploitées depuis[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles