Nous suivre Industrie Techno

Quand la canette de bière se prend pour un fût

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

, ,
Crown a transformé la boîte 33 cl d'Heineken en tout petit fût de bière. Pour cela, il a fallu revoir en profondeur le procédé de fabrication.

Avec sa forme qui rappelle celle d'un fût de bière, la canette 33 cl d'Heineken se démarque singulièrement des boîtes à boisson traditionnelles. Selon le brasseur hollandais, le relief donné à la boîte facilite la prise en main et lui donne un côté "chic". Ce packaging, lancé en France et en Grèce, est très bien accueilli par le consommateur. Du coup, cette boîte de forme en aluminium pourrait bien devenir, d'ici à cinq ans, le standard mondial de la marque.

Si cette canette tient mieux dans la main, elle est cependant bien plus difficile à fabriquer qu'un modèle classique. Avec les boîtes traditionnelles, entre deux marques de bière, seul le décor diffère.

Trouver la juste adéquation entre le relief et le décor

Pour celle d'Heineken, il a fallu que Crown, le fabricant de la canette, travaille avec son client et l'agence de design du brasseur pour s'assurer que la forme choisie est techniquement réalisable et réponde aux exigences de ce type de conteneur.

« Il était indispensable de calculer la déformation du métal et la résistance de la boîte de forme puis de définir par CAO la bonne adéquation entre le relief de la boîte et son décor. La déformation du métal va en effet finaliser et donner toute sa dimension au design. On ne pouvait donc pas prendre l'ancien design Heineken et l'appliquer tel quel sur une boîte de forme », explique Guillaume de Tonquédec, coordinateur marketing et développement des nouveaux produits chez Crown.

Alors que les canettes classiques sont fabriquées en acier ou en aluminium, les boîtes de forme sont, elles, en aluminium, métal plus malléable qui accepte une expansion de 8 %. En fait, avant que la canette soit formée, il faut faire une préforme. Celle-ci est fabriquée comme une canette standard. Mais l'épaisseur du métal sur la partie centrale doit être plus épaisse (0,162 mm contre 0,104 mm) pour que la boîte puisse ensuite être déformée par soufflage tout en offrant une résistance mécanique suffisante. Les épaisseurs du fond et de la partie supérieure restent identiques. La préforme est ensuite insérée dans un moule.

La préforme est réalisée avec 25 % de métal en plus

L'injection d'air dans la préforme à la pression de plus de 20 atmosphères lui donne sa forme finale.

En fait, la préforme est une boîte standard réalisée avec 25 % de métal en plus. Seule différence, avant l'opération de soufflage : l'une peut être écrasée, l'autre pas.

Le décor et la forme de la boîte ne sont pas symétriques. La canette arbore un blason en relief d'un seul côté. Avant le soufflage, un système de détection optique doit donc repérer une marque bleue sur la paroi afin de la présenter dans le bon sens dans le moule constitué de deux demi-cylindres.

L'opération de soufflage qui prend un quart de seconde ralentit le process de fabrication de la boîte. Alors que la production d'une canette standard peut atteindre la cadence de 2 000 unités par minute, le soufflage s'effectue au rythme de 1 500 unités par minute. Quelques modifications de la ligne de remplissage sont également nécessaires.

LE SAVIEZ-VOUS ?

- La boîte à boisson standard de 33 cl est obtenue par étirage successif d'un disque métallique d'environ 130 mm de diamètre. - Une fois étirée, l'épaisseur de la paroi centrale peut être aussi faible que 73 µm. - Au final, la boîte à boisson présente une résistance à la pression de près de 7 bar (à comparer aux 2 bar en moyenne pour un pneu de voiture) et une résistance axiale de 80 kg.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0860

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un emballage alimentaire biodégradable et comestible

Fil d'Intelligence Technologique

Un emballage alimentaire biodégradable et comestible

Un film plastique dérivé de matières végétales a été synthétisé par des scientifiques[…]

CubeSats martiens, prothèse robotisée, étiquette intelligente... les innovations qui (re)donnent le sourire

CubeSats martiens, prothèse robotisée, étiquette intelligente... les innovations qui (re)donnent le sourire

L'électronique dans la peau

L'électronique dans la peau

L’emballage s’adapte aux contraintes du e-commerce

Fil d'Intelligence Technologique

L’emballage s’adapte aux contraintes du e-commerce

Plus d'articles