Nous suivre Industrie Techno

Quadraxis démocratise la création de contenus 3D

Industrie et  Technologies
Le Micad n'est pas encore terminé, mais j'y ai déjà repéré quelques nouveautés intéressantes, telles les logiciels de la start-up cherbourgeoise Quadraxis.


Quadraxis est un éditeur de logiciels d'aide à la création de contenus 3D pour les secteurs du divertissement, de l'industrie et du marketing-multimédia. Il propose des solutions innovantes par leur simplicité d'utilisation. Elles permettent à des néophytes de transformer leurs idées en réalité, tout en conservant le caractère et les particularités de leur concept.

« J'ai créé Quadraxis en 2003 afin d'automatiser toutes les taches d'animation », explique Olivier Marré, le fondateur de l'entreprise. « En effet, ayant fait l'Ecole des Gobelins dans le domaine de la production, puis ayant travaillé dans le domaine du jeu vidéo, j'ai vite pris conscience qu'il fallait doter les entreprises françaises du secteur de moyens leur permettant d'automatiser toutes les taches d'animation, si l'on ne voulait pas les voire quitter l'hexagone pour des pays à bas coût de main d'oeuvre ». En affinant son projet, Olivier Marré s'est vite aperçu que l'industrie avait des besoins similaires, d'une part dans le domaine du marketing des produits techniques, mais aussi dans ceux du design et du prototypage rapide, ainsi que de la rétro-conception.

Pour accélérer ses propres développements, il a noué des partenariats avec le GREYC, un laboratoire de recherche, rattaché au CNRS, spécialisé en informatique, image, automatique et instrumentation basée à Caen, ainsi qu'avec le département ARTEMIS (Advanced Research and TEchniques for Multidimensional Imaging Systems) de l'Institut National des Télécommunications (INT), qui a pour vocation de conduire des recherches à caractère méthodologique et technologique dans le domaine de l'imagerie multidimensionnelle. Il a aussi obtenu des aides de l'Oseo/Anvar, ainsi que de la région via Normandie Incubation. Trois années et 1,2 millions d'euros d'investissements en R&D plus tard, les premiers produits commencent à sortir.

Avant d'animer, il faut souvent créer ou recréer les modèles 3D. C'est pourquoi Quadraxis a développé, Esquisse un logiciel de création automatique de modèles 3D travaillant à partir de simples vues 2D d'un objet. Ces vues sont collées à leur place respective sur un cube virtuel, le logiciel se chargeant alors de créer automatiquement et quasiment instantanément le modèle 3D. « Le fait de travailler à partir des dessins originaux du créateur, nous permet de conserver son "coup de patte", chose impossible lorsque vous passez à travers le filtre d'un illustrateur 3D, qui interprète toujours un peu les intentions du dessinateur ».


Le modèle 3D recréé, il faut l'habiller. C'est le rôle de Pigmentz. Il s'agit de plaquer sur un objet, sans le déplier, des textures afin de le rendre réaliste. « Là encore, nous avons joué la carte de la facilité d'utilisation, ainsi il suffit le plus souvent de texturer deux cotés d'un objet et le logiciel se charge automatiquement des raccords dans les "zones d'ombre". Pour les utilisateurs les plus avancés, des possibilités de retouches locales à l'aides de brosses sont possibles ». Notons aussi la possibilité d'appliquer sur l'objet des textures de déplacement créées, par exemple, dans PhotoShop pour rendre plus réalistes les zones les plus complexes.


Les premières applications industrielles commencent à voir le jour, ainsi dans le domaine de la chaussure pour valider des coloris et des qualités de cuir sur un modèle 3D obtenu à partir de scans de formes en bois. D'autres applications dans les domaines du packaging, de la création de documents marketing et de la personnalisation d'éléments de jeux vidéos sont entrain de voir le jour.

« Un troisième volet de notre gamme destiné cette fois à l'animation verra le jour en 2007, mais il est encore un peu tôt pour en dire plus », confie de son côté Olivier Roche, responsable marketing et commercial de l'entreprise.

Enfin, Quadraxis propose aussi un mode de commercialisation original qui passe par un paiement à la demande en fonction de la consommation. « Notre approche est similaire à celle proposée par les opérateurs de téléphone qui commercialisent des cartes de recharge. L'utilisateur achète en ligne sur notre site des recharges. A chaque utilisation du logiciel pour créer ou charger un nouvel objet, le compte de l'utilisateur est débité d'un crédit tous les 20 000 triangles contenus dans l'objet ou la scène 3D. C'est la 3-Demand ». Ce type de paiement permet d'offrir un accès libre aux mises à jours du logiciel et d'autoriser son installation sur autant de machines que nécessaire. Il est aussi possible de rattacher des comptes utilisateurs à un compte principal qui gère l'achat et la distribution des crédits aux différents utilisateurs.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.quadraxis.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles