Nous suivre Industrie Techno

Qarnot rend la maison intelligente avec ses radiateurs-ordinateurs

Qarnot rend la maison intelligente avec ses radiateurs-ordinateurs

La jeune pousse Qarnot Computing commercialise depuis 2014 des radiateurs numériques qui exploitent la chaleur émise par les calculs informatiques. Elle présente désormais une version intelligente du radiateur, dotée de multiples capteurs, et véritable pilier de la maison intelligente

Paul Benoit, polytechnicien et ingénieur en informatique s’est fait connaître grâce à la très bonne idée qu’il a eu en 2003. Ce passionné d’informatique pouvait souvent compter de nombreux ordinateurs en fonctionnement chez lui et s’est rendu compte que cela lui permettait d'être au chaud sans avoir besoin de se chauffer par ailleurs. En 2010, il créé Qarnot Computing pour développer son intuition : proposer des "radiateurs-ordinateurs" dont la chaleur émise lorsqu’ils fonctionnent est exploitée pour le chauffage résidentiel. Selon les besoins en chauffage des résidents qui sont équipés, plus ou moins de puissance de calcul est mise en œuvre par les radiateurs Q.rad de 500 W qui abritent chacun trois processeurs Intel core i7. Qarnot en vend une partie (30 % de la capacité totale du parc) à des entreprises telles que des banques ou des spécialistes de l’animation 3D. Le reste, lorsque le parc fonctionne au-delà de 30 %, est  notamment donné à l’Université UPMC, pour des recherches contre la mucoviscidose.

Une vingtaine de capteurs intégrés dans le radiateur

Ca c’était l’offre qui prévalait jusqu’ici et qui équipe notamment des logements sociaux et des écoles. Mais la start-up de 23 salariés veut apporter de nouvelles fonctionnalités à son système, et de taille. L’entreprise prévoit de commercialiser une version "smart" de son radiateur, qu’il a présentée en ce début d’année 2016. L’idée ? Intégrer un vingtaine de capteurs  au système qui lui permettent d'apporter de nouvelles fonctions dans l’appartement. Le système intègre des capteurs de température, pression de l’air, présence des composés organiques volatils (COV), taux de CO2, humidité, détecteur infrarouge, niveau sonore, luminosité, etc.  « Notre idée est de combiner plusieurs capteurs pour créer de l’intelligence. Avec un seul capteur, il y a beaucoup de faux possibles. Mais en couplant par exemple un détecteur de présence infrarouge avec un capteur de CO2, on a des résultats de présence dans la pièce assez rigoureux", détaille Paul Benoit.

Le système ouvre ainsi la voie à des systèmes intelligents permettant d’allumer ou d’éteindre une lumière lorsqu’une présence est détectée ou non dans la pièce. Le radiateur servira aussi de point d’accès Wi-Fi, de chargeur sans fil par induction magnétique et d’enceinte musicale Bluetooth, grâce à des hauts parleurs intégrés. Un véritable radiateur high-tech, qui a lui seul pourra constituer la colonne vertébrale de la maison intelligente. Par ailleurs, conscient que les industriels ont aussi besoin de plus en plus de capteurs, nécéssitant des puissances de calcul locales, Paul Benoit dit travailler sur des versions centralisées de 5 et 10 kW  à leur intention… Affaire à suivre.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[CES 2018] Le radiateur connecté de Lancey stocke l'énergie

[CES 2018] Le radiateur connecté de Lancey stocke l'énergie

Récompensée par un "Best of Innovation Award" en amont du CES 2018 de Las Vegas, Lancey Energy Storage y présentera son[…]

Drone solaire, taxi autonome, bâtiment du futur … les innovations qui (re)donnent le sourire

Drone solaire, taxi autonome, bâtiment du futur … les innovations qui (re)donnent le sourire

ScanPyramids, textile intelligent, plateforme de recyclage… les meilleures innovations de la semaine

ScanPyramids, textile intelligent, plateforme de recyclage… les meilleures innovations de la semaine

IT 1003 - Bâtiments intelligents

IT 1003 - Bâtiments intelligents

Plus d'articles