Nous suivre Industrie Techno

Pylote façonne des additifs puissance nano

Muriel de Véricourt
Créée par deux chercheurs spécialistes des nanoparticules, la jeune société Pylote propose des particules micro et nanométriques sphériques destinées à servir d’additifs.

Pylote en bref :

Date de création : octobre 2008
Fondateurs : Loïc Marchin et Marc Verelst
Implantation : Incubateur Midi-Pyrénées, Toulouse (31)
Site Web : www.pylote.fr
Contact : loic.marchin@pylote.fr
Effectif : 4 personnes et 2 recrutements prévus

Des particules de dimension micro et nanométrique destinées à servir d'additifs: c'est ce que proposent Loïc Marchin et Marc Verelst, les deux fondateurs de Pylote, chercheurs reconvertis dans l'industrie. « Pour les clients qui cherchent des propriétés anti-UV, antibactérienne ou de résistance au feu, nous avons un produit qui les attend sur nos étagères. Pour les autres, nous proposons de réaliser une étude de faisabilité en moins de trois mois », indique Loïc Marchin, qui a pris la direction générale de la société après un doctorat mené au Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux (Cirimat - Cnrs).

La technologie utilisée par Pylote a été développée au sein du Centre d’élaboration des matériaux et d’études structurales (Cemes), un autre laboratoire du Cnrs dont est issu son associé Marc Verelst. Elle consiste à conduire, pendant quelques secondes, un brouillard de gouttelettes à travers un tube dont la température est de plus en plus élevée. A la sortie du tube, les particules obtenues sont sphériques, d’où une surface de contact maximale.

«Nous savons par ailleurs contrôler la morphologie de ces particules, pour obtenir des sphères pleines, macroporeuses, c’est-à-dire spongieuses, mésospongieuses ou creuses, avec des parois plus ou moins épaisses, ce qui peut s’avérer utile pour réaliser une encapsulation », précise Loïc Marchin. 

Les domaines d’application vont des céramiques au textile en passant notamment par le bâtiment, la plasturgie ou la peinture.

Deux fois lauréate du concours national d'aide à la création d'entreprises innovantes (en 2007, en catégorie émergence et en 2008, en catégorie création développement), Pylote a généré un chiffre d’affaires de quelques milliers d’euros au cours des trois premiers mois d’exercice l’an dernier.

Muriel de Vericourt

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment McPhy veut industrialiser l’électrolyse alcaline pour produire de l'hydrogène décarboné à coût réduit

Comment McPhy veut industrialiser l’électrolyse alcaline pour produire de l'hydrogène décarboné à coût réduit

L'électrolyseur de 2 mégawatts au cœur de l'usine de production d'hydrogène décarboné[…]

Modélisation moléculaire et code ultra rapide : Qubit pharmaceuticals met la physique quantique au service des labos pharma

Modélisation moléculaire et code ultra rapide : Qubit pharmaceuticals met la physique quantique au service des labos pharma

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Les surfaces superhydrophobes s'ouvrent aux applications en gagnant en robustesse

Les surfaces superhydrophobes s'ouvrent aux applications en gagnant en robustesse

Plus d'articles