Nous suivre Industrie Techno

PTC tenté par la FAO ?

Industrie et  Technologies

J'ai pu lors de son bref passage à Paris rencontrer Neil Moses, Vice-President & Chief Financial Officer de PTC. Nous avons parlé de gros sous bien évidemment, mais aussi de stratégie et d'acquisitions possibles ... peut-être en FAO ...

« Nous sommes sur une tendance de croissance de 15 % pour notre année fiscale 2006 qui se terminera fin septembre. Nous devrions atteindre un chiffre d'affaires situé entre 810 et 820 M$ et dégager une marge opérationnelle de 15 %. Nous avons actuellement 224 M$ en cash et nos banquiers viennent de nous attribuer une ligne de crédit de 400 M$ pour financer d'éventuelles acquisitions. Notre objectif à moyen terme est d'atteindre un chiffre d'affaires de 1 milliard de dollars en 2008, avec une marge opérationnelle de 20 % », explique le grand argentier de l'éditeur basé à Needham.


Et de fait PTC se donne les moyens de sa politique. Pour cela, l'éditeur a pris un certain nombre d'initiatives stratégiques. Il entend développer ses ventes indirectes, mettre l'accent sur certains marchés émergents, proposer des solutions d'entreprise plus globales, développer son partenariat avec IBM et certainement effectuer quelques acquisitions. Mais voyons cela plus en détail.

Le développement du réseau de ventes indirect est un point important. De 20 % du chiffre d'affaires réalisé en 2005, il devrait passer à 30 % en 2008, ce qui, compte tenu de la croissance du chiffre d'affaires prévu, devrait faire passer son volume de 140 à 300 M$, soit plus que doubler en 3 ans. Pour cela, PTC mise sur une forte migration des utilisateurs d'outils 2D vers le 3D, auxquels il entend bien proposer des outils évolutifs tels Pro/Engineer Wildfire pour la CAO ou son offre Windchill On Demand pour le PLM. PTC mise aussi sur le développement des ventes indirectes des nouveaux produits à son catalogue tels Mathcad ou Arbortext. Enfin, la société entend aider son réseau à développer la valeur ajoutée qu'il propose à ses clients. Notons que pour le moment, les revenus issus du réseau de ventes indirectes proviennent à 80 % de l'Amérique du Nord et à 20 % d'Europe.

 

Par marchés émergents Neil Moses entend essentiellement Asie et surtout Chine. « PTC est actuellement le plus gros vendeur de PLM en Chine, notamment grâce au partenariat noué là bas avec IBM. Cette société dispose de plus de 4 000 personnes en Chine, même si tous ne sont pas impliqués dans la vente de solutions PLM, ils peuvent véhiculer ce message et préparer le terrain ». Notons toutefois que pour le moment 80 % des ventes de PTC en Chine se font auprès de sociétés déjà clientes dans une autre région du monde et qui ouvrent des activités dans ce pays. « La part de notre chiffre d'affaires qui provient d'Asie est actuellement de 29 %. Elle devrait être de 33 % en 2008. Ce qui ramènera celle de l'Amérique du Nord de 36 à 33 % et celle de l'Europe de 35 à 33 % ».

Le développement des solutions d'entreprise signifie pour PTC mise de l'accent sur les outils de gestion de données et de travail collaboratif tels Windchill, mais aussi Arbortext Publisher. « De 30 % en 2005, ces outils devraient générer 50 % de nos revenus dès 2008. La croissance de 38 % que nous avons enregistré dans ce secteur en 2006 montre bien la tendance. Nous allons d'ailleurs développer toute une panoplie d'offres verticales dans ce domaine ». Neil Moses nous assure toutefois que PTC ne cédera pas à nouveau à ses vieux démons du début du siècle où l'emphase mise sur la GTD face à la CAO avait failli être fatale à la société.

Enfin, concernant les acquisitions Neil Moses ne veut bien entendu pas donner de nom de proies potentielles mais il rappelle les pistes déjà évoquées : la gestion des besoins clients, la gestion de portefeuille produits ou les services après-vente. Mais grande nouveauté, il a parlé pour la première fois de FAO. Cela voudrait-il dire qu'une acquisition dans ce domaine serait en cours ? Réponse dans quelques semaines.

En terme de chiffres, les acquisitions à venir devraient contribuer pour 10 à 15 % au chiffre d'affaires de PTC en 2008. « Nos acquisitions répondent toujours aux mêmes critères : satisfaire un besoin exprimé par nos clients ; correspondre à notre stratégie d'entreprise et de produits ; être porteuse d'une croissance à deux digits à la fois en terme de chiffre d'affaires mais aussi de marge ; enfin proposer des produits pouvant être aussi commercialisés via notre réseau ».

On le voit PTC se veut extrêmement combatif dans de multiples domaines. Un avertissement à ceux qui le voyaient déjà mort et enterré !

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.ptc.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 24 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Analyse

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

 Visé par les lois sur l’économie circulaire, le secteur de l’emballage doit s’adapter pour rendre ses packagings[…]

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles