Nous suivre Industrie Techno

PTC présente la CAO des 20 ans à venir

Jean-François Preveraud
PTC présente la CAO des 20 ans à venir

Mélanger les différents types de modélisation sur un même modèle autour d'un format de données unique.

© DR

PTC veut faire sauter les barrières actuelles de la CAO et du PLM pour permettre à tous les acteurs d’un projet d’intervenir et d’y apporter leur savoir-faire. Chacun pourra disposer, autour d’un modèle de données unique, de sous-ensemble de fonctionnalités facile à utiliser et adaptés à leurs besoins.

Cette semaine, j’ai rajeuni de quelques années puisque j’ai participé, en duplex depuis Paris, au lancement de Creo, la nouvelle suite de logiciels de conception que PTC avait pré-annoncé au début de l’été sous le nom de code de Lightning.

Ainsi, je me suis cru revenu au salon Autofact de novembre 1987 où Parametric Technology Corp. avait créé l’événement en lançant de Pro/Engineer, premier logiciel de CAO 3D solide paramétrique utilisant les entités technologiques (features based). Une vraie révolution dans le petit Landerneau des outils de conception d’alors, qui a depuis fait son chemin.

Et PTC entend bien rééditer la belle histoire. « Avec Creo nous proposons l’innovation la plus importante de ces vingt dernières années, depuis l’annonce de Pro/Engineer par Sam Geisberg. Avec Creo nous proposons notre vision de ce que sera la CAO pour les vingt prochaines années ! », affirme d’entrée de jeu Jim Heppelmann, le nouveau patron de PTC.

Place à l’innovation

Fustigeant les cassandres qui estiment que la CAO est un marché mature ne pouvant plus connaitre d’innovations de rupture, il a dénoncé les lacunes des outils actuels, qui bloquent la créativité, le travail collaboratif, l’efficacité, le retour sur investissement, bref, le potentiel des concepteurs. « Creo libérera ce potentiel ».

Pour le moment, le marché de la CAO est segmenté entre l’esquisse, la schématique, le dessin 2D, la modélisation 3D directe, la modélisation 3D paramétrique, la modélisation dans le contexte d’assemblage, la modélisation des produits en configuration. « Avec, quoi qu’en disent les éditeurs, de nombreuses barrières entre ces différentes approches. Pourtant, suivant les utilisateurs, dans une même entreprise, sur un même projet, ces différentes approches sont nécessaires ».

Il a aussi dressé un réquisitoire contre la difficulté d’emploi des logiciels qui nécessitent toujours des spécialistes et des formations lourdes. Autres griefs : l’interopérabilité entre les différents systèmes qui est au mieux très partielle ; les coûts de migration qui rebutent des utilisateurs ainsi pieds et poings liés par la technologie qu’ils ont choisie ; l’absence de réelle interopérabilité entre les outils de CAO et de PLM qui empêche la conception des produits en configuration.

Un ensemble ‘‘d’Apps’’

Pour balayer tous ces problèmes, les développeurs de PTC proposent la suite Creo qui comprend un ensemble d’applications (‘‘Apps’’ dans le jargon marketing actuel, bien que non disponibles sur terminal nomade) partageant un unique modèle de données commun. Le tout capable de dialoguer avec l’ensemble des outils CAO et PLM actuels.

« En proposant des applications de conception adaptées aux besoins précis de chacun, Creo permettra à davantage de personnes de participer, plus en amont et sans réserve, au processus de développement produits, afin d’accroître considérablement la capacité d’innovation globale de l’entreprise », explique Jim Heppelmann.

Pour le moment, seulement 4 ‘‘Apps’’ ont été annoncées.
 

  • AnyRole Apps
    Met à disposition le bon outil, au bon utilisateur et au bon moment, permettant ainsi à toutes les personnes qui le souhaitent de prendre part au processus de développement produits. L’interface commune est simplifiée pour s’adapter au juste nécessaire pour l’utilisateur concerné. On retrouve des idées déjà disponibles par exemple chez Spaceclaim, mais là plus abouties.
     
  • AnyMode Modeling
    Plate-forme de conception réellement multi-paradigmes, permettant aux utilisateurs de concevoir indifféremment en  2D, 3D direct ou 3D paramétrique. Les données créées, quel que soit le mode choisi, seront entièrement accessibles et réutilisables dans tous les autres modes, ce qui permettra à chaque utilisateur de travailler avec ses propres données, ou celles d’un collaborateur, dans le paradigme de son choix. En outre, Creo AnyMode Modeling, dans une approche travail collaboratif, autorise les utilisateurs à basculer en toute transparence d’un mode à un autre, sans perdre leurs intentions de conception ou les renseignements collectés.
     
  • AnyData Adoption
    Autorise l’exploitation des données issues de multiples systèmes CAO, permettant d’accroître l’efficacité et la qualité du développement en environnement hétérogène. Creo favorise la réutilisation des données existantes quelle que soit leur application d’origine, à toutes les étapes du développement produits, réduisant ainsi les coûts de migration élevés qui sont autant de freins à l’innovation.
     
  • AnyBOM Assembly
    Procure aux équipes la puissance et l’évolutivité nécessaires pour créer, valider et réutiliser les informations en vue de concevoir des produits hautement configurables. Grâce aux assemblages pilotés par les nomenclatures et à une étroite intégration avec le logiciel de PLM Windchill, les clients pourront atteindre des niveaux d’efficacité et de valeur sans précédent, au sein de leurs équipes et de l’entreprise étendue.


Ces quatre ‘‘Apps’’ sont un début. D’autres devraient être annoncées rapidement. PTC ouvrant même la porte à des développeurs tiers pour les développer.

« La plupart des clients sont prisonniers des outils propriétaires qu’ils utilisent et cantonnés à des technologies qui ne répondent plus à leurs besoins. Les coûts de transition élevés rendent difficile la migration vers une nouvelle technologie ou application, l’adoption d’un nouveau fournisseur et l’abandon des anciens outils.  Nous espérons que Creo fera disparaître la pression jusqu’ici exercée par la nécessité de choisir un fournisseur ou une plate-forme technologique unique », estime Brian Shepherd, Directeur général adjoint du développement des produits de PTC.

Disponible à l’été 2011

Que vont en penser les utilisateurs ?

« On est effectivement sur un marché mature et établi. Bousculer ce marché va permettre de passer une étape. Alors que toutes les solutions actuelles se ressemble, apporter une révolution, une nouvelle réponse est quelque chose d’attendu par nos clients, notamment les PME. On ne l’imaginait pas, mais le ‘‘buzz’’ fait autour du projet Lightning a généré énormément de questions de la part de nos clients. Creo devrait permettre de répondre à leurs attentes, jusque là non satisfaites », explique Stéphane Letheule, gérant de 4CAD Group, plus gros distributeur de PTC en France.
 

La version Beta de Creo devrait arriver au printemps, et la première version commerciale Creo 1.0 à l’été en même temps que la version Beta de Creo 2.0 qui sera disponible environ dans un an.

Les données créées dans les applications antérieures à Creo seront, bien évidemment, 100 % compatibles avec la nouvelle gamme de produits. En outre, ces produits seront rebaptisés d’après leurs fonctionnalités intrinsèques. Par conséquent :
 

  • Pro/Engineer devient Creo Elements/Pro ;
     
  • CoCreate devient Creo Elements/Direct ;
     
  • ProductView devient Creo Elements/View.


Encore des zones d’ombres

 

Au cours de cette présentation, très marketing, on nous a souvent dit ce que n’était ou ne serait pas Creo, par contre nous sommes souvent restés dans le flou concernant ses caractéristiques exactes, même si Creo est basé sur les technologies Pro/Engineer, CoCreate et ProductView, fusionnées sur un même modèle de données. Quid par exemple de la réconciliation des différentes modifications faites simultanément sur un même modèle avec des approches de modélisation différentes ?

Il est vrai qu’il va y avoir les 15 et 16 novembre PlanetPTC Live Paris et là nous devrions ‘‘pouvoir jouer un peu’’ avec les différentes ‘‘Apps’’.

Donc pour le moment ne boudons pas notre plaisir. Pro/E est mort, croyons en sa résurrection, vive Creo !

A dans deux semaines, 11 novembre oblige.

Pour en savoir plus : http://creo.ptc.com

Jean-François
Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 29 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles