Nous suivre Industrie Techno

PTC pense déjà à la reprise

Industrie et  Technologies
Marc Diouane, vice-président Europe de PTC, nous explique la vision de l'éditeur par rapport à la crise actuelle. Il constate une évolution de la pensée des utilisateurs vis-à-vis du PLM et anticipe une remise en cause des choix établis.


C'est en temps de crise qu'il faut préparer la reprise ! Une lapalissade qui vaut aussi pour le PLM. « Certes nous constatons un ralentissement net des activités, notamment dans le domaine de la CAO, par contre nombre d'industriels profitent de leur sous-charge pour mener des réflexions de fond sur la stratégie qu'ils doivent mettre en place pour innover, tout en réduisant leurs cycles et leurs coûts de développement », constate Marc Diouane, vice-président Europe de PTC.

La crise joue en effet un rôle de révélateur en mettant en exergue les problèmes des entreprises et pas uniquement sur le plan financier. « Dans le domaine du développement de produits, la crise force les entreprises à remettre en cause leurs choix et plus encore leurs "non-choix", dictés par des donneurs d'ordres importants, par les "pseudo choix" plus politiques que techniques d'une filière industrielle ou l'historique subit de groupes industriels en phase de consolidation ».

Pour rester compétitifs, les industriels ne peuvent plus se contenter de la bonne parole distillée par les éditeurs. Ils ne peuvent plus se satisfaire de solutions PLM parcellaires qui fonctionnent correctement uniquement sous PowerPoint. Il leur faut des outils globaux efficaces, ayant fait leurs preuves, et qui soient rapidement déployables auprès d'un grand nombre d'utilisateurs.

Vers une remise en cause des choix

De fait, le nombre de projets pilotes se multiplie car les industriels ont plus de temps pour prendre du recul vis-à-vis de leurs choix, mieux analyser leurs besoins et leurs priorités, se préparer au déploiement et former leurs personnels.

« Dans ce contexte de forte remise en cause, PTC est bien placé. Nous disposons d'une solution de Product Development System éprouvée, qui mixte non seulement des outils performants, mais aussi des méthodologies de travail efficaces, telles le "lean engineering" ou le travail collaboratif. De plus, nous avons prouvé notre capacité à déployer ces solutions, tant avec nos moyens propres qu'avec nos partenaires. C'est pourquoi certains grands comptes dans les domaines de la téléphonie et de l'automobile en Suède ont déjà basculé vers notre offre. Et que d'autres fiefs de la concurrence, tel Boeing Commercial Airplanes, sans doute intrigué par notre succès chez EADS en Europe, évaluent le bien fondé d'adopter nos solutions », confie Marc Diouane.

Mais PTC s'applique aussi à lui-même ce qu'il préconise à ses clients. Alors que son premier trimestre fiscal 2009 s'est achevé le 03 janvier sur un chiffre d'affaires de 240 millions de dollars, quasi identique à celui de la même période 2008, il a revu à la baisse ses objectifs pour l'ensemble de l'année. Les dernières prévisions sont de 960 millions de dollars contre un chiffre d'affaires réalisé de 1 075 M$ sur l'année fiscale 2008. « Nous avons aussi réduit notre objectif de marge de 22 à 15 %, car nous allons continuer à investir fortement sur le développement de nos produits pour préparer l'avenir ».

Cap sur l'écologie

Parmi les axes de développements futurs, PTC a donné une indication forte en annonçant fin décembre l'acquisition de la société Synapsis Technology. (voir notre article du 18 décembre 2008)  Cet éditeur américain propose EMARS (Environmental Material Aggregation & Reporting System), une suite logicielle de mise en conformité avec les réglementations environnementales, telles REACH, RoHS, WEEE, ELV et China RoHS. Intégré dans la plate-forme collaborative Windchill d'ici la fin de l'année, Emars devrait permettre aux industriels d'intégrer la conformité environnementale à leur processus de développement produit.

« Les "green techs" sont effectivement un de nos axes de développement, car la prise en compte du respect de l'environnement dès les phases amont du cycle de développement d'un nouveau produit est indispensable, d'autant qu'elle est maintenant imposée par des réglementations. Mais force est de constater que bien peu d'entreprises y sont préparées. Bien souvent, elles confient ces taches qu'elles ne maîtrisent pas à des cabinets extérieurs. C'est pourquoi nous entendons les aider en intégrant des fonctionnalités écologiques dans nos produits ».

Mieux documenter les produits

Autre axe de développement, la documentation structurée des produits couvrant le développement, les services après-vente (SAV) et le maintien en conditions opérationnelles (MCO) des produits. PTC dispose d'une offre forte dans ce domaine depuis la reprise d'Arbortext en 2005. Pour aller plus loin, il lancera lors du salon Documation, qui aura lieu à Paris les 25 et 26 mars, le concept de Product Information Delivery.

Il s'agit de mettre à disposition des SAV ou des acteurs du MCO des informations cohérentes et toujours à jour, dans les délais requis. Cela s'articule autour des outils de création, de gestion et de diffusion d'informations produit de la gamme Arbortext et de leur intégration dans les outils de PLM Pro/Engineer et Windchill de PTC, mais aussi dans ceux de la concurrence.

Former les futurs utilisateurs

PTC mise aussi sur la formation des ingénieurs de demain pour se développer. Il vient à cet effet de signer un accord cadre avec les ministères de l'Education nationale, ainsi que de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, pour les aider à mieux enseigner le PLM à leurs élèves. Outre des licences de logiciels, PTC fournira aussi de la formation et des supports de cours.

Tous les enseignants pourront ainsi, via une licence gratuite individuelle, télécharger gratuitement pour une durée illimitée, le logiciel Pro/Engineer Wildfire 4 et disposer de plus de 80 heures de formation en ligne. Les enseignants des établissements secondaires ayant réussi leur formation, pourront ensuite accéder à une licence de Pro/Engineer Schools Edition, qui offrira jusqu'à 300 accès gratuits à chaque établissement concerné et permettra aux élèves d'utiliser Pro/Engineer depuis leur domicile. Les établissements pourront aussi participer au projet PTC d'ingénierie collaborative via l'accès à une plate-forme PLM. (voir le site http://www.ptc.com/go/education )

On le voit PTC n'a pas tous ses Å“ufs dans le même panier. Une condition nécessaire pour passer la crise et anticiper la reprise.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.ptc.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 27 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Plus d'articles