Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

PTC adopte SharePoint pour son PLM d'entrée de gamme

Industrie et  Technologies
Rencontre avec Damien Lyant pour une première approche de Windchill ProductPoint, nouveau maillon de la gamme PLM de l'éditeur, qui est basé sur la technologie SharePoint de Microsoft.



« Windchill ProductPoint est la réponse que nous proposons à nos partenaires qui souhaitent offrir une solution simple de collaboration aux PME/PMI utilisant Pro/Engineer », constate Damien Lyant, Area VP Channel Southern Europe pour PTC.

En effet, les partenaires intégrateurs de l'offre PTC demandaient de longue date une offre PLM économique qui soit facile à utiliser, à installer et à maintenir. Un premier élément de réponse était arrivé avec l'offre PLM on Demand commercialisée sous forme SaaS (Software as a Service) par Pi3C.

Pour mémoire les industriels peuvent accéder via cette plate-forme, et pour une location mensuelle modique, aux outils Windchill ProjectLink (travail collaboratif en mode projet) et Windchill PDMLink (référentiel pour la gestion des données produit, ainsi que des modifications et des configurations). (voir notre article du 19 février 2009) « Cette offre fonctionne parfaitement, mais force est de constater que nombre d'entreprises hésitent encore à faire transiter leurs données à l'extérieur de leurs murs. De plus, il s'agit d'une offre locale », explique Damien Lyant.

Un renforcement des liens avec Microsoft

PTC souhaitait donc une offre plus internationale et voulait en profiter pour renforcer son partenariat avec Microsoft, afin de ne pas laisser les coudés franches à d'autres éditeurs de PLM auprès du géant de l'informatique. « Nous constatons que Microsoft et sa technologie sont présents dans toutes les PME. De plus, SharePoint, intégré dans Microsoft Windows 2003 Server, semble avoir un fort potentiel et être une base solide d'infrastructure de collaboration pour toutes les applications basées sur le Web telles Office, Project ou Outlook. D'où notre choix ».


 


 


Cette nouvelle offre de PTC va aussi répondre à un véritable problème que rencontre les PME, qui est la complexité de leur environnement informatique, bien souvent bâti au coup par coup en fonction des logiciels applicatifs acquis. De plus, les solutions mises en place pour gérer et partager les données de conception présentent souvent des limites.

Ainsi pour ceux qui travaillent par partage de fichiers, il ne peut se faire avec des sites ou des tiers distants, et il n'offre pas un contrôle d'accès suffisant pour éviter les modifications non autorisées. Il ne permet pas non plus le travail en simultané, le contrôle des révisions ou la notification des modifications. Enfin, il ne gère pas les données complexes (configuration, données complémentaires...). Les entreprises qui ont choisi d'utiliser des serveurs FTP sont quant à elles confrontées à un environnement non sécurisé et totalement déconnecté, jouant uniquement le rôle de boîte aux lettres, facilement piratable.

La technologie SharePoint, déjà disponible dans toutes les entreprises clientes de Microsoft, et qui est intégrée dans Windchill ProductPoint, permet aux équipes de conception de gérer et de partager des informations de développement produit structurées créées à l'aide d'applications CAO. Pour le moment cela n'est possible qu'autour de Pro/Engineer, mais une version "multiCAD" devrait arriver d'ici la fin de l'année 2009. « Cela permet à la fois d'améliorer la productivité individuelle des concepteurs en facilitant leur recherche de la bonne information dans la bonne version et sa réutilisation, mais aussi la productivité des équipes en leur permettant de partager l'information et de travailler en simultané. Enfin, la technologie SharePoint est économique, facile et rapide à déployer, tout en étant interopérable avec toutes les applications Microsoft », estime Damien Lyant.

Démarrer en moins de deux semaines

De fait, la mise en place et le démarrage d'une application Windchill ProductPoint se ferait en une à deux semaines, si l'on en croit les premiers retours des intégrateurs qui se sont jetés à l'eau, tel 4cad France. « Cet outil correspond parfaitement aux besoins des PME qui souhaitent implémenter rapidement une solution de collaboration abordable. L'extrême simplicité de l'interface utilisateur, basée sur la technologie Web, facilite la prise en main et nécessite peu de formation. La collaboration entre utilisateurs est renforcée par la parfaite intégration à la technologie SharePoint », constate Stéphane Letheule, directeur de 4cad France.

Windchill ProductPoint ne sera vendu qu'à travers le réseau de distribution de PTC (4cad France ; Advice Technologies ; Ares ; Spring Technologies ; Jinfo ; Zephyris...) qui a déjà formé une vingtaine de techniciens et commerciaux à ce nouveau produit. Les prix commencent à partir de 650 € HT suivant les versions.

Les seules limites que nous avons vues à Windchill ProductPoint sont l'obligation d'être en version Wildfire 4 de Pro/Engineer et le modèle de données différent de celui utilisé dans Windchill PDMLink, qui impose l'utilisation d'un connecteur si l'on souhaite évoluer vers cette solution.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.ptc.com

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 27 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles