Nous suivre Industrie Techno

PSA-Mitsubishi : ils font déjà technologies communes

Thibaut De Jaegher
PSA-Mitsubishi : ils font déjà technologies communes

© DR

Le constructeur français, détenteur des marques Peugeot et Citroën, entretient déjà des relations très rapprochées avec son homologue japonais. Usine en commun en Russie, 4x4 et voiture électriques jumelles… L’étude d’un rapprochement capitalistique apparaît comme une suite logique à ces coopérations ciblées… et réussies.

La marque au Lion serait prête à faire alliance avec le dragon japonais !

PSA Peugeot-Citroën vient de confirmer être en discussion avec le constructeur Mitsubishi « pour examiner ensemble les voies possibles d’un élargissement de leurs relations pouvant aller jusqu’à un partenariat stratégique », selon les termes du communiqué publié par le Français. Si la formulation laisse toutes les options ouvertes, ce rapprochement se construira sur les trois coopérations actuellement en cours. Petit point de situation.


Une usine commune en Russie

Peugeot-Citroën et Mitsubishi ont investi 470 millions d'euros dans une nouvelle usine située à Kaluga à 180 km de Moscou. Objectif ? Partir à la conquête de l'immense marché russe. Les deux marques, qui ont donnée le premier coup de pioche du site en juin 2008, produiront sur place 160 000 berlines moyennes (308, C4) ou SUV chaque année à l'horizon 2011. La capacité pourra être portée à 300 000 unités par an, si besoin. Le site (200 hectares) devrait employer 3 000 personnes en trois équipes.


Une plate-forme pour tout-terrain

Les 4x4 de Peugeot (4007) et Citroën (C-crosser) sont en fait des Mitsubishi. Parti très tard à la conquête de ce segment, les deux marques de PSA ont en effet pris l’option d’acquérir une plate-forme éprouvée (celle de l'Outlander de Mitsubishi) pour minimiser les coûts de développement. Les ingénieurs français ont juste relooké un peu la face avant et l’arrière du tout-terrain. Ces véhicules (30 000 par an) sont produits au Japon dans une usine de Mitsubishi depuis 2005.


Des soeurs électriques

Même démarche que pour les 4x4 en matière de véhicule électrique. C’est la Mitsubishi i-Miev qui sert de support pour apposer le double chevron ou le lion sur le capot d’une voiture zéro émission. Le Français reprend l’ensemble de la technologie développée par le Japonais. L’astuce lui permettra sans doute d’être le premier constructeur français à commercialiser une voiture électrique. Le tout à moindre frais.

Thibaut De Jaegher
 

LES DEUX GROUPES EN CHIFFRE (activité automobile en 2008)

PSA

Chiffre d'affaires : 41,6 milliards d'euros
Production : 1,9 millions de voitures
Usines : 31 dont 15 d'assemblage
Effectifs : 129 885
Alliances avec Ford, BMW, Toyota, Renault, Fiat et Mitsubishi


Mitsubishi Motors

Chiffre d'affaires : 20,4 milliards d'euros
Production : 1,3 millions de voitures
Usines : 14 dont 7 d'assemblage
Effectifs : 33 202

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

La perception 3D dynamique, la maîtrise de situations variées et l’explicabilité des algorithmes restent des obstacles[…]

27/10/2020 | 3DGoogle
Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Plus d'articles