Nous suivre Industrie Techno

PSA : la R&D sera-t-elle concernée par les suppressions de postes ?

Mathieu Brisou
PSA : la R&D sera-t-elle concernée par les suppressions de postes ?

© PSA

Le nouveau plan social chez Peugeot-Citroën n’impacte pas que la production. Les effectifs des services généraux de structures, d'administration, de commerce mais aussi de R&D pourraient également être affectés.

Chez PSA, les évènements se succèdent à un rythme impressionnant. Le 12 juillet 2012 ne fait que le confirmer : le Comité Central d’Entreprise, qui a débuté à 8 heures, a été informé des pertes opérationnelles de la division automobile (700 millions d’euros). PSA a pris la décision de supprimer 8000 emplois au total. Le site de la Janais proche de Rennes est impacté à hauteur de 1400 postes, la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-bois en 2014 se traduit par 3000 emplois de moins. Le solde, 3600 personnes, concerne des réductions d’effectifs portant sur les activités de structures et d’administration, de commerce et enfin de recherche et développement sachant que ce service concerne 15000 postes en France.

Lors du précédent plan social, en novembre 2011, les syndicats –de la CGT au Syntex Ingénierie- dénonçaient une externalisation et une délocalisation des activités de R&D de PSA. Il est vrai que le groupe regarde la Chine avec attention et certains modèles ou prototypes spécifiques à ce marché ont été dessinés localement comme la Metropolis, un concept car hybride dessiné par l’équipe de designers Citroën installée à Shangaï.

Ce plan social fait craindre une pression renforcée sur la R&D d’autant que l’alliance avec General Motors en février 2012 rend l’américain porteur de 7% des parts du groupe PSA. Or, l’objectif de cette alliance est clairement de mutualiser le maximum d’éléments, ce qui mécaniquement peut impacter la recherche et le développement d’autant que GM possède Opel, dont l’offre produit est proche de celle des marques Peugeot et Citroën.

L’espoir est-il perdu pour autant en ce qui concerne l’avenir de la R&D du groupe? Pas obligatoirement, car PSA possède un savoir-faire incontestable notamment en motorisation diesel. D’ailleurs, en janvier 2012 un accord a été signé avec le PRISME (laboratoire pluridisciplinaire de recherche ingénierie des systèmes, Mécanique, Energétique) de l’université d’Orléans. Dans ce que PSA nomme un OpenLab, une quinzaine de personnes vont, sur une durée de 4 ans, travailler à l’amélioration des moteurs et chercher de nouvelles associations énergétiques. PSA a essaimé d’autres OpenLab sur le territoire comme à Metz ou encore Bordeaux. La sauvegarde de la R&D de PSA sur le territoire passe peut-être par ces accords qui associent des institutions publiques comme des universités et autres écoles de renom, via des partenariats public/privé.

Mathieu Brisou
 

Le site de PSA
http://www.psa-peugeot-citroen.com/

 

Annonce OpenLab/Prisme
http://www.arittcentre.fr/au-coeur-de-l-innovation/partenariat-r-d-du-laboratoire.html

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pourquoi Tesla s'est positionné comme une entreprise de robotique lors de son AI Day

Pourquoi Tesla s'est positionné comme une entreprise de robotique lors de son AI Day

Exit Tesla la simple « entreprise de voitures électriques », Elon Musk présente désormais sa société[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

Comment ESI Group a permis à Volkswagen de concevoir 100% en virtuel le SUV Nivus

Comment ESI Group a permis à Volkswagen de concevoir 100% en virtuel le SUV Nivus

Mercedes en pole position de la simulation

Mercedes en pole position de la simulation

Plus d'articles