Nous suivre Industrie Techno

PSA codifie ses pratiques en logistique

Nadège Aumond

Sujets relatifs :

,
- Le constructeur d'automobiles français est passé d'un site documentaire sur l'intranet à un véritable système de gestion des connaissances.

Un site de production est un trésor d'organisation. Chez PSA-Peugeot-Citroën, pas moins de 500 personnes travaillent, au sein de la direction de l'ingénierie des flux des sites industriels (Ifsi), à orchestrer la valse des pièces et des voitures qui fourmillent dans les usines terminales. Afin de diminuer les délais de conception des lignes de production, ou encore de promouvoir des solutions "référentielles" en vue de répondre à des objectifs de fiabilité et de qualité, le constructeur d'automobiles a décidé de mettre en place un serveur de connaissances dédié aux métiers de la logistique. Baptisé Icare, pour Interface des bases de connaissances appliquées et des référentiels, cette application informatique permet, en un rien de temps, d'obtenir les règles métier, les dimensions des remorques des fournisseurs, les dernières réglementations, ou encore de bénéficier des retours d'expérience des solutions déjà mises en oeuvre dans l'une des quatorze usines de production du groupe.

Apprendre à formaliser l'information

Le cabinet Ardans, chargé de conduire le projet, n'est pas parti de zéro. L'Ifsi avait en effet déjà entamé la démarche en mettant en place des réseaux d'experts chargés d'animer sur l'intranet un site documentaire. Mais, « après plusieurs années d'existence, il était devenu difficile de retrouver l'information et de savoir si l'on avait bien sous les yeux la dernière version », raconte Christophe Coppens, de la direction des systèmes d'information de PSA. Cela souligne bien les limites de l'exercice et, partant, l'importance de disposer d'outils appropriés et de documents bien structurés.

Apprendre aux rédacteurs à formaliser l'information a été une part importante du projet. « Sans cela, on trouve dans un même document des définitions, des données chiffrées, des généralités... C'est pénalisant. L'utilisateur ne doit pas avoir à chercher une donnée au sein d'un document de 50 pages... », note Pierre Mariot, chef du projet chez Ardans. Le fait de séparer les définitions des chiffres offre un autre intérêt : il simplifie la maintenance et la mise à jour, car ce genre d'informations est souvent répété d'un document à un autre. Un système de gestion des connaissances reconstitue un document Word à partir de différents éléments de connaissance.

Faire adhérer tous les acteurs au projet

Icare est entré en production le 30 septembre dernier, soit dix-huit mois après le démarrage de la préétude. « Le principal écueil a été dans la mise en route du projet ; il a été difficile de réunir tous les acteurs, de les faire adhérer au projet, et qu'ils apprennent simplement à se connaître, souligne Christophe Coppens. Ensuite la phase la plus longue a été la validation et l'homologation du progiciel Ardans Maker auprès des achats. »

Cet outil ne serait pas grand-chose sans les hommes pour le faire vivre. « Sans dynamique humaine, cela ne fonctionnerait pas », assure Corinne Ferry, chef de projet Icare au sein de l'Ifsi.

L'organisation associée comporte douze pôles de compétence ou communautés de pratique (quatre pour le métier flux, deux pour le métier conditionnement, entre autres). Ces pôles, composés d'une dizaine de personnes, se réunissent une fois par mois pour alimenter le référentiel et valider les propositions d'évolution. En complément, douze animateurs "référentiels" ont été missionnés pour coordonner la centaine de rédacteurs chargés d'écrire les éléments de connaissance. « Durant la mise en place de l'outil, leur charge de travail dédiée à Icare s'est élevée jusqu'à 75 % de leur temps, aujourd'hui elle n'est plus aussi importante et devrait tomber à 20 % en vie courante du système », note Corinne Ferry.

Pour renforcer le tout et fédérer l'ensemble de ces acteurs, un bulletin de communication hebdomadaire, reprenant l'historique des actions et les statistiques de la semaine précédente, est édité.

« La force de ce projet est d'avoir pris en compte, avec conviction, à la fois les besoins des utilisateurs et la qualité des connaissances consignées - elles doivent apporter une réelle valeur ajoutée, le choix d'un outil adapté et la mise en place d'une organisation associée. Rares sont les entreprises qui en prennent réellement conscience. C'est pourtant majeur », conclut Pierre Mariot.

UNE SERVEUR SPÉCIFIQUE

L'application comporte actuellement plus de 1 000 fiches de connaissance. 50 utilisateurs peuvent se connecter simultanément avec un temps moyen de réponse de une à quelques secondes. À travers un savant découpage (320 vues sur 6 niveaux), les logisticiens accèdent : - Aux règles métiers - Aux bonnes pratiques et aux retours d'expérience - Aux moyens de calcul et d'essais - Aux modèles de cahier des charges, de demandes d'investissement... - Au répertoire des interlocuteurs spécifiques, - À une base de chiffrage...

500 PERSONNES POUR GÉRER LES FLUX

- Entité de 500 personnes, la direction de l'ingénierie des flux des sites industriels (Ifsi) a pour mission d'étudier et de mettre en oeuvre l'ensemble des moyens logistiques du flux de véhicules et du flux des usines terminales du groupe PSA-Peugeot-Citroën (quatorze réparties en Europe, Amérique du Sud et Asie).

- Son activité s'étend du transport des pièces depuis les sites des fournisseurs jusqu'à celui des véhicules chez les concessionnaires, en passant par le conditionnement et la manutention.

Le serveur dédié aux métiers de la logistique bénéficie au transport des pièces comme à celui des véhicules chez les concessionnaires.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0874

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicules autonomes : chez PSA, l'intelligence artificielle prend le volant

Véhicules autonomes : chez PSA, l'intelligence artificielle prend le volant

PSA Peugeot Citroën dote ses prototypes de véhicules autonomes d'une forte intelligence embarquée, et obtient le droit de faire[…]

LE VIRAGE NUMERIQUE PAGE 26

LE VIRAGE NUMERIQUE PAGE 26

Le virage numérique

Le virage numérique

ZF passe la vitesse supérieure

ZF passe la vitesse supérieure

Plus d'articles