Nous suivre Industrie Techno

Prothèse médicale : le pied qui récupère l’énergie

Thibaut De Jaegher

Sujets relatifs :

, ,
Prothèse médicale : le pied qui récupère l’énergie

© DR

Les chercheurs de l’Université du Michigan ont mis au point une prothèse qui emmagasine l’énergie d'impact du pied sur le sol dans la prothèse, pour assister la personne amputée dans sa marche.

Un pied artificiel qui recycle l’énergie ? C’est l’idée qu’a développé une équipe de recherche de l’Université du Michigan aux Etats-Unis. Il devrait permettre aux personnes amputées de remarcher plus facilement en limitant au maximum la déperdition d’énergie. « Les amputés lorsqu’ils marchent doivent fournir un effort équivalent à celui que fournirait une personne normale portant 30 kg en plus de son poids », souligne Art Kuo, professeur au département de d’ingénierie biomédicale et mécanique.

Pour limiter cette perte, le prototype tente de reproduire la force qu’exerce une cheville lors de la marche. Le système, doté de batteries, fait intervenir un microcontrôleur qui renvoie via un ressort l’énergie de l'impact du pied sur le sol normalement perdue lorsqu’on utiliser une prothèse classique. Avec ce système, les chercheurs estiment qu’ils récupèrent 23 % d’énergie en plus, l’équivalent de 1 Watt.

Cette innovation est actuellement testée par des vétérans de la guerre d’Irak.

Thibaut De Jaegher

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles