Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Promenons-nous sur la Lune

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Promenons-nous sur la Lune

© Carnegie Mellon University

Une équipe de l'Université Carnegie-Mellon concourt pour le Google Lunar X Prize avec un projet mêlant robotique et réalité virtuelle. Son but ? Permettre à tout un chacun de visiter la Lune comme s'il y était grâce à un casque Oculus Rift.

Des chercheurs de l'université Carnegie-Mellon, basée à Pittsburg (Etats-Unis), travaillent sur un projet de rover lunaire qui permettrait au public de visionner le paysage de la Lune en quasi temps réel grâce à un casque de réalité virtuelle. Ils espèrent ainsi remporter le Google Lunar X Prize, une compétition organisée par le géant de la recherche sur Internet à laquelle 18 équipes participent à l'heure actuelle, et dont le premier prix est doté de 30 millions de dollars. Les critères de sélection de Google sont l'envoi d'un robot sur la Lune, son déplacement sur 500 mètres, la capture et la transmission à la Terre d'une vidéo prise sur place. Mais Carnegie-Mellon, qui collabore sur ce projet avec sa spin-off Astrobotic Technology, veut aller plus loin : pas seulement aller sur la Lune, mais «la ramener sur Terre».

Le système utilisera pour ce faire un casque Oculus Rift, et le robot devrait quant à lui être expédié à bord d'une fusée Falcon 9 (de l'entreprise SpaceX) d'ici fin 2015, si tout se passe comme prévu. Ce robot de téléprésence, surnommé «Andy» (en hommage à Andrew Carnegie), modifiera l'orientation de sa caméra en fonction des mouvements de la tête de l'utilisateur portant l'Oculus Rift. Le projet a nécessité beaucoup de programmations très complexes et a parfois pris la forme d'un «hackathon» dont les sessions duraient jour et nuit. A noter que les chercheurs n'ont pas communiqué sur la manière dont ils géreront la latence résultant inévitablement de la distance entre la Lune et la Terre (qui varie entre 363 104 et 403 720 km).

L'un des problèmes additionnels que l'équipe a dû surmonter est l'incapacité pour l'API (Application Programming Interface) d'Oculus de recevoir deux flux vidéo temps réel en même temps. Idéalement, les chercheurs souhaiteraient avoir à terme des centaines de robots déambulant sur la Lune, et un casque Oculus Rift dans chaque salle de classe pour permettre aux enfants de ressentir ce qu'ont vécu les astronautes du programme Apollo.

Dans la vidéo ci-dessous, Daniel Shafrir, ingénieur à Carnegie Mellon, donne sa vision du projet :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Véhicules volants, newspace, nano-pixels... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Alunisseur, réalité virtuelle, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Alunisseur, réalité virtuelle, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Le renouveau du spatial à l'honneur à VivaTech

Le renouveau du spatial à l'honneur à VivaTech

Blue Origin dévoile son alunisseur Blue Moon

Blue Origin dévoile son alunisseur Blue Moon

Plus d'articles