Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Project Jacquard : Google se lance dans les textiles intelligents

Project Jacquard : Google se lance dans les textiles intelligents

Développé au sein de la division ATAP, le projet vise à industrialiser la fabrication de tissus communicants pour que les vêtements et les meubles se transforment en surfaces tactiles et interactives

© Google

Vendredi 29 mai, Google a présenté ses ambitions en matière de textiles connectés à travers son nouveau projet Jacquard, développé au sein de l'entité ATAP. Dans le cadre de ce projet, la firme de Mountain View a annoncé avoir noué un partenariat avec la marque Levi's pour développer une ligne de vêtements intelligents. 

Vous n’aurez bientôt plus besoin de sortir votre smartphone de votre poche pour envoyer un message, ni même de tapoter sur votre Smartwatch. Si l’on en croît la dernière annonce de Google, une simple pression sur votre pantalon ou sur votre veste pourrait suffire. Vendredi 29 mai, à l’occasion de la deuxième journée de la conférence Google I/O, rendez-vous annuel dédié aux développeurs, la firme de Mountain View a levé le voile sur un nouveau projet dans le domaine des textiles connectés. Nom de code : Project Jacquard, en référence à l’inventeur du métier à tisser semi-automatique programmable par cartes perforées, le lyonnais Joseph Marie Jacquard.

Développé au sein de la division ATAP (Advanced technologies and products group), le projet vise à industrialiser la fabrication de tissus communicants pour que les vêtements et les meubles se transforment en surfaces tactiles et interactives. A l’image d’un écran de smartphone, ce textile connecté serait capable d’enregistrer les gestes de l’utilisateur et de transmettre ces informations à d’autres appareils connectés comme un ordinateur, une tablette ou un téléphone.

Sur un site dédié présentant les détails du projet, Google explique avoir développé un fil conducteur avec l'aide de ses partenaires industriels. Le fil Jacquard serait composé de fins alliages métalliques et de fils naturels et synthétiques faits de coton, de polyester ou de soie, afin de rendre le matériau assez robuste pour être fabriqué sur un métier à tisser industriel classique.

Un partenariat avec Levi's

Toujours sur le site dédié, Google explique avoir mis au point des techniques innovantes pour relier les fils conducteurs à de minuscules circuits, pas plus gros qu’un bouton de veste. C’est cette électronique miniaturisée qui permet d’enregistrer les interactions tactiles de l’utilisateur. Chaque geste est, quant à lui, interprété grâce à un algorithme de Machine Learning. Toutes ces informations sont ensuite transmises, via une connexion sans fil, au mobile de l’utilisateur ou à tout autre appareil connecté.

La marque de jeans Levi’s figure parmi les premiers partenaires du projet. Les deux entreprises ont, en effet, annoncé avoir noué un partenariat pour proposer dès l’année prochaine une collection de vêtements intelligents. Aucun détail n’a encore été donné sur le type de vêtement concerné et le prix de vente. 

Jacquard n’est pas le seul projet développé au sein d’ATAP. Dédiée aux projets expérimentaux, cette entité planche également sur Soli, un minuscule radar qui détecte de manière extrêmement précise les gestes de la main pour les transformer en commandes, comme le propose par exemple LeapMotion. Au menu également : le projet Vault, une solution de sécurité dédiée aux appareils mobiles. Les projets, plus anciens, Tango et ARA sont également issus d’ATAP.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Portrait du PDG de Quantum Surgical, Bertin Nahum, qui prépare l’arrivée sur le marché de son prochain robot[…]

« En Europe, la difficulté n’est pas tant la création d’entreprises que leur croissance », selon Chahab Nastar, chef de l’innovation d’EIT Digital

Interview

« En Europe, la difficulté n’est pas tant la création d’entreprises que leur croissance », selon Chahab Nastar, chef de l’innovation d’EIT Digital

La maintenance à distance d’Oculavis récompensée à l’EIT Digital Challenge 2019

La maintenance à distance d’Oculavis récompensée à l’EIT Digital Challenge 2019

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles