Nous suivre Industrie Techno

Produire de l’hydrogène avec l’énergie solaire

Rémy Demichelis

Pour séparer l’oxygène de l’hydrogène dans les molécules d’eau, les chercheurs du Joint Center for Artificial photosynthesis de l’Université américaine Caltech viennent de franchir un nouveau pas, qui devrait permettre d'utiliser des semi-conducteurs comme l’arséniure de gallium ou le silicium dans les générateurs, jusque ici écartés car étant sujet à la corrosion. « Durant un demi-siècle, ces matériaux ont été mis hors-jeu pour ce genre d’utilisation », explique Nate Lewis, professeur de Chimie à Caltech .

Pour procéder à cette séparation dans les générateurs, il faut opérer deux «demi-réactions». La première consiste «l'oxydation» de l’eau pour récupérer l’oxygène. La deuxième nécessite la «réduction» de l’eau pour obtenir l’hydrogène. Chacune de ces réactions[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Recyclage des batteries : ruée vers l’hydrométallurgie

Recyclage des batteries : ruée vers l’hydrométallurgie

L’évolution de la réglementation européenne sur le recyclage des batteries lithium-ion, prévue pour 2022, pousse les[…]

Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Plastiques : Carbios inaugure son démonstrateur industriel de recyclage enzymatique

Electrode en silicium pur et électrolyte solide : une nouvelle architecture de batterie Li-ion

Fil d'Intelligence Technologique

Electrode en silicium pur et électrolyte solide : une nouvelle architecture de batterie Li-ion

La start-up Fairmat lève 8,6 millions d’euros pour recycler les composites à fibres de carbone avec des robots

La start-up Fairmat lève 8,6 millions d’euros pour recycler les composites à fibres de carbone avec des robots

Plus d'articles