Nous suivre Industrie Techno

Produire de l’hydrogène avec l’énergie solaire

Rémy Demichelis

Pour séparer l’oxygène de l’hydrogène dans les molécules d’eau, les chercheurs du Joint Center for Artificial photosynthesis de l’Université américaine Caltech viennent de franchir un nouveau pas, qui devrait permettre d'utiliser des semi-conducteurs comme l’arséniure de gallium ou le silicium dans les générateurs, jusque ici écartés car étant sujet à la corrosion. « Durant un demi-siècle, ces matériaux ont été mis hors-jeu pour ce genre d’utilisation », explique Nate Lewis, professeur de Chimie à Caltech .

Pour procéder à cette séparation dans les générateurs, il faut opérer deux «demi-réactions». La première consiste «l'oxydation» de l’eau pour récupérer l’oxygène. La deuxième nécessite la «réduction» de l’eau pour obtenir l’hydrogène. Chacune de ces réactions[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles