Nous suivre Industrie Techno

abonné

Production : La fabrication de graphène industrialisée

S. E.
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le+ : Économies d'échelle

Une méthode pour faire croître une couche monocristalline de graphène sur un semi-conducteur et ce, de manière industrielle, a été développée par le laboratoire Sait de Samsung, en partenariat avec l'université Sungkyunkwan, en Corée du Sud. Les chercheurs ont réussi à synthétiser sur une grande surface une couche de graphène, en conservant les propriétés électriques du matériau. Tout d'abord, une couche mono-cristalline de germanium a été nettoyée pour éliminer les résidus organiques et créer une couche à terminaison d'hydrogène.

Le substrat[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0965

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Tribune] Cinq prévisions (humaines) pour la maintenance des équipements de production en 2020

[Tribune] Cinq prévisions (humaines) pour la maintenance des équipements de production en 2020

Simon Kampa, fondateur et PDG de Senseye, spécialiste de la maintenance prédictive, identifie pour Industrie & Technologies cinq[…]

« La France a tous les atouts pour faire émerger des licornes en robotique », lance Renaud Heitz, co-fondateur d’Exotec

« La France a tous les atouts pour faire émerger des licornes en robotique », lance Renaud Heitz, co-fondateur d’Exotec

Pour bien commencer la semaine : Lhyfe industrialise la production d’hydrogène vert

Pour bien commencer la semaine : Lhyfe industrialise la production d’hydrogène vert

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

Plus d'articles