Nous suivre Industrie Techno

Production de gaz pur à partir de biomasse

S.C.

En réalisant, par étapes, la combustion et la gazéification, ce procédé génère un gaz valorisable et exempt de particules organiques.

Alors que les processus classiques de gazéification consistent en une combustion "complète" de la matière biologique, le procédé breveté par l'entreprise allemande Dr Mülhen opte, lui, pour une combustion du coke et une gazéification par étapes. En conséquence : au lieu d'un gaz chargé de sous-produits, le résultat obtenu est pratiquement pur et peut être utilisé commercialement avec un traitement préalable minimal.

Dans une première étape, la biomasse est décomposée, par chauffage, en coke (20 %) et en gaz de thermolyse (80 %). Alors que le coke tombe dans le brûleur, le gaz, enrichi en vapeur, parvient au reformeur. Dans ce dernier, les particules organiques sont scindées grâce à la chaleur issue de la combustion du coke. Le gaz raffiné ainsi obtenu contient plus de 50 % d'hydrogène et très peu de matières carboniques condensées. Il pourra être utilisé pour la synthèse de méthanol ou l'extraction d'hydrogène.

 

Un succès favorisé par la législation allemande

 

Contrairement aux techniques existantes, ce procédé permet de mélanger des matières organiques d'origines différentes et de traiter des morceaux de tailles variables dont le taux d'humidité peut atteindre 30 %. Pour l'heure, après avoir testé avec succès ce procédé dans une installation pilote à Herten, en Allemagne, Dr Mülhen va installer dès l'année prochaine deux nouveaux équipements en Basse-Saxe, l'un d'une capacité de 10 MW, l'autre de 2,5 MW. D'après la société, compte tenu de la législation allemande, qui interdira dès 2005 les décharges de matières biologiques insuffisamment traitées, et des perspectives internationales tout aussi encourageantes, ce procédé devrait connaître un rapide succès. Entre 100 et 500 installations sont envisageables en Allemagne à moyen terme. Cinq licences ont d'ores et déjà été vendues en Amérique du Sud et du Nord et en Asie. Selon l'entreprise, la Scandinavie et l'Amérique du Nord constituent des marchés importants.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0851

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

« Parler d'implémentation industrielle de production de carburants solaires est prématuré », avertit Antoine Fécant, lauréat du prix Espoir de l’IMT-Académie des sciences

Le chercheur à l'Ifpen Antoine Fécant a reçu, jeudi 25 novembre, le prix Espoirs de l’Académie des sciences et[…]

Rapport CFE : la moitié de la future consommation européenne d'hydrogène pourrait être importée

Rapport CFE : la moitié de la future consommation européenne d'hydrogène pourrait être importée

Electronique de puissance : la filière automobile invite les acteurs académiques à renforcer leurs synergies

Electronique de puissance : la filière automobile invite les acteurs académiques à renforcer leurs synergies

[Reportage] Comment Genvia industrialise à grande vitesse sa techno d'électrolyse haute température pour l'hydrogène

[Reportage] Comment Genvia industrialise à grande vitesse sa techno d'électrolyse haute température pour l'hydrogène

Plus d'articles