Nous suivre Industrie Techno

Interview

Prix interne du carbone : pourquoi les entreprises prennent l’initiative

Prix interne du carbone : pourquoi les entreprises prennent l’initiative

Mme.Tutenuit

L’Accord de Paris a conduit de nombreux acteurs à s’engager. Des entreprises mettent en place un prix interne du carbone de façon volontaire, témoigne Claire Tutenuit, déléguée générale d’EpE (Entreprises pour l’environnement). Elles ont présenté leur démarche lors du salon Climate Chance, qui s’est déroulé à Nantes du 26 au 28 septembre, à l’occasion duquel EpE a publié un document intitulé « Prix interne du carbone : une pratique montante en entreprise ».  Climate Chance a vocation à devenir le rendez-vous régulier de l’ensemble des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique.

I&T : Quel a été l’objet des discussions des industriels lors du salon ?

Claire Tutenuit : Il  y a une demande des entreprises pour mettre en place un prix du carbone global. L’hétérogénéité des initiatives prises par les Etats n'est pas facile à gérer pour les entreprises pour choisir leurs investissements. Devant ces difficultés, des entreprises se dotent elles-mêmes d’un prix du carbone. Nous avons décrit cette initiative lors du salon Climate Chance, ainsi que la méthodologie pour la mettre en place.

I&T : Qu’est-ce que ce prix interne du carbone ?

C.T. : Il faut distinguer deux options : la taxe interne du carbone et le prix directeur. D’une part, des entreprises comme la Société Générale ou La Poste ont instauré un prix du carbone sur leurs émissions de CO2, à hauteur de 10 euros la tonne. Ces sommes sont versées à un fonds, réutilisé ensuite pour récompenser les initiatives les plus intéressantes en interne.

I&T : Et le prix directeur ?

C.T. : Ce choix a notamment été pris par des énergéticiens. Le prix directeur permet à des industriels de prendre en compte le prix du carbone lorsqu’ils présentent un projet, afin de voir s’il est ou non rentable en considérant ce prix du carbone. L’idée est la suivante : si en 2020 il y a une taxe carbone, comment doit-on orienter aujourd’hui les investissements ? Engie pratique cela depuis plusieurs années. Lors du salon, Gérard Mestrallet a témoigné que cela avait encouragé le groupe à arrêter les investissements dans les centrales à charbon. Cette démarche est adoptée par d’autres industriels comme Vallourec, Saint Gobain, Total… Dans la pratique, quand un projet arrive au comité d’investissement, il faut qu’il soit suffisamment rentable pour passer en tenant compte du prix directeur. Suez, par exemple, s’est fixé un prix de 30 euros la tonne pour ses investissements actuels pour 2020.

I&T : Les entreprises se mettent-elles d’accord sur le prix qu’il faut donner au carbone dans une taxe carbone ?

C.T. : Les entreprises ne se sont pas mises d’accord sur un prix plancher mais se montrent toutes d’accord sur l’importance de fixer ce prix. Elles ont en revanche besoin de l’action du politique. Les entreprises sont prêtes à agir : elles l’ont déjà fait lorsqu’il s’agissait de boucher la couche d’ozone, sans que le consommateur ne s’en aperçoive. Dans le cas de la crise climatique cependant, le consommateur aussi doit changer de comportement.

I&T : La taxe carbone ne posera-t-elle pas des problèmes de compétitivité aux entreprises ?

C.T. : Le prix du carbone posera des problèmes de compétitivité pour les industries les plus intensives. Notre message est le suivant : plus il y aura d’entreprises qui se fixent dès maintenant un prix du carbone, plus la transition à venir sera facile.

Prix interne du carbone : une pratique montante en entreprise,

L’Association Française des Entreprises pour l’Environnement, EpE, regroupe une quarantaine de grandes entreprises françaises et internationales issues de tous les secteurs de l’économie qui veulent mieux prendre en compte l’environnement dans leurs décisions. Elle a présenté en septembre deux documents : un document présenté lors du salon Climate Chance et intitulé « Prix interne du carbone : une pratique montante en entreprise », réalisé en association avec le think-tank I4CE (Institute for Climate Economics), et un deuxième document pour faciliter l’appropriation des ODD (Objectifs de Développement Durable) par les entreprises françaises.

http://sdgcompass.org/wp-content/uploads/2016/09/SDG_Compass_Guide_France.pdf

http://www.epe-asso.org/prix-interne-du-carbone-septembre-2016/

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

Avec Hygéo, Hydrogène de France et Teréga veulent convertir une caverne souterraine pour stocker de l’hydrogène vert

Avec Hygéo, Hydrogène de France et Teréga veulent convertir une caverne souterraine pour stocker de l’hydrogène vert

Plan hydrogène : l’Europe vise une production de masse et décarbonée dès 2030

Plan hydrogène : l’Europe vise une production de masse et décarbonée dès 2030

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Plus d'articles