Nous suivre Industrie Techno

Prix de l’Ingénierie : les lauréats 2015

Jean-François Preveraud
Prix de l’Ingénierie : les lauréats 2015

Les lauréats de l'édition 2015

© DR

Un générateur d’énergie récupérant la chaleur perdue, un projet urbain sous hautes contraintes environnementales, une éolienne intégrée dans un pylône de télécommunication, les sociétés d’ingénierie font preuve d’innovation pour répondre aux défis du développement durable.

Le Syntec-Ingénierie a profité du salon et congrès World Efficiency 2015, qui se tenait la semaine dernière à Paris pour organiser son 14e meet.ING de l’ingénierie et décerner ses prix de l’Ingénierie.

Le Grand prix national de l’ingénierie 2015 a été décerné à Brice Bryon, Thibaut Cartigny, Mathieu Doubs, Maxime Mille, Philippe Pasteur, Pierre Ranc, Jean-Luc Mauvais, Mickaël Deffeuillier et Julien Noirot, d’Assystem, pour la conception technique du moteur thermique à cylindrée variable Energine (voir notre article).


                      Quelques membres de l'équipe devant le prototype

Ce moteur produit de l’énergie mécanique ou électrique à partir de source de ‘‘chaleur fatale’’ dont la température est supérieure à 150°C. Issu de la famille des moteurs à apport de chaleur externe dans lequel aucun carburant n’est brûlé, ce moteur innovant peut s’intégrer dans un procédé industriel rejetant de la chaleur, afin de la convertir en électricité.

 

Le Prix aménagement et construction est décerné à Carine Dunogier, d’Ingérop, pour le projet urbain Garonne-Eiffel.

L’ambition de ce projet est la transformation de 128 hectares partiellement en friche au centre de Bordeaux Métropole, en nouveaux quartiers vivants. Le défi est important dans un contexte où les contraintes sont fortes : le risque d’inondation, les infrastructures déjà présentes et le bruit associé ou encore la pollution des sols.

                       
                       Un projet urbain de grande envergure à Bordeaux

L’ingénierie a apporté des solutions permettant de transformer ces contraintes en moteur du projet urbain en proposant, notamment, d’intégrer le risque d’inondation et la gestion de l’eau au cœur du projet.

 

Le Prix industrie et conseil en technologie est décerné à Raphaël Ménard d’Elioth, (groupe Egis), Alain Bour de DFI Telecom et à Laurent Jacquet d’Egis, pour le dispositif de tours de télécommunications Wind-It.

Il s’agit d’intégrer une ou plusieurs éoliennes à axe vertical à l’intérieur d’un pylône métallique de grande hauteur, avec une conception spécifique pour les accueillir. Une convergence concrète des réseaux de communication et d’énergies renouvelables.

                        
                     Profiter des pylônes GSM pour intégrer des éoliennes

L’innovation développée au sein de ce projet permet de réduire dans des proportions considérables, voire d’éviter, le recours à des groupes électrogènes alimentés au fuel. La tour Wind-It peut également produire des excédents d’énergie et contribuer ainsi à l’électrification locale.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.syntec-ingenierie.fr/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles