Nous suivre Industrie Techno

Principia change de mains

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Principia change de mains

Principia a développé des outils et des méthodologies lui permettant d'étudier tous les phénomènes physiques auxquels sont soumises les structures maritimes.

© DR

Le spécialiste de l’ingénierie scientifique pour le secteur maritime quitte Areva pour un pôle de trois groupes d’actionnaires dont DCNS. Le constructeur naval et d’équipement pour les énergies renouvelables muscle ainsi ses bureaux d’études pour favoriser l’innovation.

Principia, société d’ingénierie scientifique d’environ 120 personnes, filiale d’Areva TA, spécialisée dans les études maritimes, vient de faire l’objet d’une acquisition par un consortium constitué de DCNS, d’acteurs du domaine de l’offshore et du management de Principia, chacun des partenaires détenant un tiers du capital. Cette prise de participation permet notamment à DCNS de renforcer son ingénierie scientifique, qui représente un élément-clé dans la conception et l’innovation navales.

Cette opération apporte à Principia un cadre industriel dans le domaine maritime pour poursuivre son développement, en France et à l’international, dans le naval, l’offshore pétrolier, les énergies marines renouvelables et la maîtrise des risques industriels.

« Je suis particulièrement satisfait que Principia soit acquise par des partenaires présents à l’international et directement au contact de ses principaux clients. Je considère que ce nouvel actionnariat réunit les meilleures conditions pour le développement de l’entreprise », s’est félicité Benoît de Moulliac, Président-Directeur Général de Principia, lors de l’annonce.

Pour sa part, Principia apporte à DCNS ses compétences pour répondre aux besoins d’expertise technique du Groupe à la fois dans son cœur de métier et dans ses axes de développement tels que les énergies marines renouvelables. De plus, ses connaissances dans le domaine de l’offshore pétrolier trouveront des applications dans le domaine naval.

« Cette prise de participation s’inscrit pleinement dans le projet de croissance Championship de DCNS. Elle vise à renforcer encore nos capacités d’innovation et d’excellence technologique. DCNS collabore depuis près de 20 ans avec Principia sur la réalisation d’études navales très spécialisées et nous franchissons désormais une nouvelle étape », estime quant à lui Andreas Loewenstein, Directeur de la Stratégie et du Développement de DCNS.

Trois groupes d’actionnaires

Le schéma d’acquisition de cette ancienne filiale d’Areva TA s’articule autour de 3 partenaires complémentaires :
 

  • - 1/3 acquis par DCNS, représentant le secteur naval, la dualité défense/civil et les énergies marines renouvelables ;
  • - 1/3 acquis par John O’leary et Didier Germain, acteurs reconnus internationalement dans l’offshore pétrolier et les structures métalliques ;
  • - 1/3 acquis par le management de Principia afin d’assurer la continuité du développement opérationnel de la société.


La gouvernance sera assurée par un comité de gestion dont la présidence sera assurée par DCNS.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus sur Principia, cliquez ici.

Pour en savoir plus : http://www.dcnsgroup.com & http://www.principia.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles