Nous suivre Industrie Techno

Premières propositions post-Fukushima

Premières propositions post-Fukushima

Construite dans les années 70, la centrale de Fessenheim dans le Haut Rhin est visée par de nombreuses critiques d'associations environnementales qui souhaitent sa fermeture.

© DR

Suite à l’accident nucléaire de Fukushima, EDF a présenté, jeudi 21 avril, à l’Autorité de Sûreté Nucléaire un programme d’actions qui vise à renforcer la sûreté et la maîtrise de son parc de production.

Dans un processus d’amélioration continue de ses centrales, EDF a mis au point un programme d’actions à court, moyen et long terme, comportant plusieurs volets. Outre l’évaluation des moyens techniques et humains prévus en cas d’accident, EDF souhaite créer une "task force" nationale d’intervention rapide. Capable de réagir entre 24h et 48h sur un site français, cette force d’intervention apporterait des moyens complémentaires susceptibles de faire face à la perte d’alimentation électrique et des systèmes de refroidissement en eau de plusieurs réacteurs. Le recours à de gros moteurs diesel a notamment été évoqué.

Par ailleurs, ce programme prône, d’ici fin 2011, un ré-examen approfondi de la conception des centrales, tant sur les réacteurs que sur les piscines de stockage du combustible. Le but est « de s’assurer des marges de sûreté des installations face à des événements tels que les séismes, les inondations, les pertes d’alimentation électriques et de refroidissement ».

Menés sous le contrôle de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), ces travaux d’évaluation s’intégreront aux audits de sûreté des centrales nucléaires françaises demandées par le Premier Ministre François Fillon. En outre, l’ASN participe également à la préparation des spécifications des tests de résistance des centrales européennes voulus par le Conseil européen.

Clément Cygler
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Dossier CO2] Ces pièges à carbone que développe l'Ifpen

Dossiers

[Dossier CO2] Ces pièges à carbone que développe l'Ifpen

Les laboratoires de l’IFP Énergies nouvelles misent sur le captage et le stockage du CO2 pour décarboner l’industrie lourde.[…]

Le CEA booste le rendement de cellules photovoltaïques organiques pour l’internet des objets

Le CEA booste le rendement de cellules photovoltaïques organiques pour l’internet des objets

[Dossier CO2] Décarbonation de l'industrie : les cimentiers en quête de la bonne formule

[Dossier CO2] Décarbonation de l'industrie : les cimentiers en quête de la bonne formule

[Dossier CO2] « Nous sommes en train de faire notre révolution culturelle pour décarboner l'industrie », estime Philippe Darmayan, Président d'ArcelorMittal France

Interview

[Dossier CO2] « Nous sommes en train de faire notre révolution culturelle pour décarboner l'industrie », estime Philippe Darmayan, Président d'ArcelorMittal France

Plus d'articles