Nous suivre Industrie Techno

Poweltec, spin-off de l'IFP, récupère le pétrole

Industrie et  Technologies
Cette société de services est spécialisée dans le domaine de la récupération assistée du pétrole par les polymères.


Poweltec en bref :

Date de création : février 2007
Créateurs : Alain Zaitoun
Lieu : Rueil Malmaison (92)
Site web : www.poweltec.com
Renseignements: contact@poweltec.com

L'Institut français du pétrole (www.ifp.fr) vient d'annoncer la création d'une nouvelle spin-off, Poweltec, issue de sa politique d'essaimage. Cette société de services est spécialisée dans la récupération assistée du pétrole par les polymères. La politique d'essaimage de l'IFP s'est accrue à partir de 2005, promouvant la création d'entreprises par ses salariés pour valoriser ses technologies et expertises.

Le créateur de Poweltec, Alain Zaitoun, 55 ans, est un ingénieur chimiste qui a consacré l'essentiel de sa carrière à l'IFP à l'étude des polymères. Deux techniciens de l'IFP l'accompagnent dans ce projet et sont, comme lui, salariés et actionnaires de la société. Georges Constantinou est président de la start-up.

Poweltec a pour mission de tester et recommander les polymères les plus efficaces pour améliorer la production de pétrole et de gaz, polymères respectant les normes environnementales en matière d'écotoxicité. L'entreprise tire actuellement parti d'une conjoncture favorable : la hausse du cours du baril encourage les industriels à améliorer la production de pétrole et de gaz, particulièrement dans les réservoirs en fin de vie.

L'entreprise vise d'abord un développement national puis international. Un mois après sa création, la société a déjà conclu des commandes fermes représentant le 1/3 de son chiffre d'affaires prévisionnel.

Poweltec a bénéficié de la politique d'essaimage de l'IFP qui a mis en place un dispositif d'accompagnement interne conçu pour donner le maximum de chances aux candidats à l'essaimage. Les projets sont tout d'abord sélectionnés par un comité d'essaimage. S'en suit alors une période d'incubation de 6 à 18 mois pendant laquelle l'IFP accompagne le salarié lors des différentes étapes de création de la société.

Les spécialistes de l'industrie et du marketing de l'IFP l'aident à élaborer le modèle économique de la société et son plan de développement. Les équipes juridiques, financières et logistiques lui apportent également une aide précieuse en finalisant le montage de la société. Enfin, l'IFP accorde des prêts d'honneur aux créateurs de sociétés d'essaimage et s'engage, en cas de défaillance de la société, à reprendre le salarié jusqu'à 4 ans après son départ, soit une durée deux fois plus longue que celle prévue par la loi.

Michel Le Toullec

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

D’après un sondage BCG, 76 % des entreprises interrogées déclarent être incapables de mesurer l’empreinte[…]

Pollutec Innovation Awards 2021 : trois technos de l’économie circulaire qui sortent du lot

Pollutec Innovation Awards 2021 : trois technos de l’économie circulaire qui sortent du lot

Qui est la jeune société finlandaise Terrafame qui fournira à Renault le nickel des batteries électriques ?

Qui est la jeune société finlandaise Terrafame qui fournira à Renault le nickel des batteries électriques ?

L'accélération de l'auto électrique en Europe va se heurter à des pénuries de matériaux, alerte l'EIT InnoEnergy

L'accélération de l'auto électrique en Europe va se heurter à des pénuries de matériaux, alerte l'EIT InnoEnergy

Plus d'articles