Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Xavier Boivinet
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Facilement démontable, le téléphone modulaire du néerlandais Fairphone a été conçu pour pouvoir être réparé.

© Fairphone

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du numérique, les industriels vont devoir se pencher sur celle des ressources nécessaires à la fabrication de leurs produits. L’enjeu ? Rendre les appareils de demain plus durables, réparables et recyclables.

Quand on regarde le poids des équipements informatiques et de télécommunication mis sur le marché français en 2018, smartphones, tablettes, ordinateurs ou serveurs ne pèsent pas lourd face aux machines à laver et autres réfrigérateurs : 155 000 tonnes pour les premiers, contre 1 million de tonnes pour les seconds. Mais en termes d’impact environnemental, le numérique pèse. Et de plus en plus. « Ce sont des appareils avec un fort taux de renouvellement et un impact environnemental particulièrement important », souligne Erwann Fangeat, expert de la filière des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) à l’Agence de la transition écologique (Ademe).

Le numérique représentait 23 % des 940 000 équipements électriques et électroniques (EEE) commercialisés en 2018. « La croissance importante de ce secteur se démarque de celle des autres catégories d’EEE », ajoute Erwann Fangeat. Et 80 % de son impact environnemental est lié à la fabrication des produits. « Loin devant la distribution, l’usage et la fin de vie. D’où l’importance de prolonger la durée d’usage de ces équipements. »

Imposer l'efficacité matière

Cette prolongation de la durée de vie des équipements électroniques et des technologies de l’information (TIC) est au cœur d’une évolution de la réglementation européenne. Dans le cadre du Pacte vert, la Commission européenne a présenté le 25 mars un plan d’action pour l’économie circulaire. L’électronique et les TIC figurent en première place des chaînes de valeur à rendre plus vertueuses. La révision de la directive sur l’éco-conception imposera des mesures pour que les appareils soient « conçus dans un souci d’efficacité énergétique, de durabilité, de réparabilité, de mise à jour, de maintenance, de réutilisation et de recyclabilité ».

« Jusqu’à maintenant, cette directive était focalisée sur la consommation énergétique des équipements pendant leur phase d’usage », note Laurène Cuénot, chargée d’études et d’éco-conception chez Ecosystem, l’un des éco-organismes chargés de la gestion des DEEE. Sa révision a notamment pour objectif d’introduire une notion d’efficacité matière. Pour la majorité des EEE, la phase d’usage a été améliorée en termes d’efficacité énergétique, remarque Carole Charbuillet, enseignante-chercheuse à l’institut Arts et Métiers de Chambéry et spécialisée dans l’analyse du cycle de vie. « La marge de manœuvre sur certains EEE est de plus en plus faible sur l’énergie en phase d’usage. Mais, il y a eu un transfert de certains impacts sur la fabrication et la fin de vie. » Le passage des écrans cathodiques aux écrans à cristaux liquides et aux LED en est un exemple. « Nous avons gagné en performances énergétiques à l’usage, mais la fabrication de ces nouveaux écrans est beaucoup plus consommatrice de ressources et d’énergie, souligne la chercheuse. Sur leur[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1036

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Une équipe de chercheurs de l’Université Purdue, aux Etats-Unis, a mis au point un transistor en phosphore noir capable de[…]

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Vaccin de Pfizer, aérosols et moteur ionique… le best of techno de la semaine

Vaccin de Pfizer, aérosols et moteur ionique… le best of techno de la semaine

Pour accompagner l’électrification des véhicules, STMicroelectronics renforce ses ambitions dans l’électronique de puissance

Pour accompagner l’électrification des véhicules, STMicroelectronics renforce ses ambitions dans l’électronique de puissance

Plus d'articles