Nous suivre Industrie Techno

Pourquoi l'isolant est-il conducteur ?

M. L.

Sujets relatifs :

, ,

- Des chercheurs bordelais ont démontré comment le phosphate de fer et de lithium, matériau isolant, parvenait à conduire le courant.

Le phosphate de fer et de lithium, compte tenu du faible coût et du caractère peu dangereux du fer, se révèle un bon candidat pour réaliser les électrodes des batteries des futures voitures électriques. C'est pour le moins paradoxal puisque ce matériau, un isolant, est donc, a priori, un très mauvais conducteur ionique et électronique, ce qui devrait l'exclure pour ce type d'application.

Des chercheurs de l'Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux, en collaboration avec une équipe du Laboratoire d'innovation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux du CEA viennent de résoudre cette énigme. Selon eux, les cycles de charge et de décharge de la batterie, équipée de phosphate de fer et de lithium, se réalisent grâce à un processus dit "domino cascade".

Un paradoxe mystérieux enfin résolu

Il existe en effet à l'interface entre le matériau qui se charge et le matériau non chargé, une zone très localisée, de quelques nanomètres où la conduction est possible. Celle-ci se propage très rapidement de proche en proche, à la manière de l'effet domino.

Non seulement cette découverte apporte une explication à un paradoxe resté longtemps mystérieux, mais de surcroît, elle rend envisageable l'utilisation d'autres matériaux non conducteurs pour la fabrication de batteries, matériaux qui pourraient posséder les mêmes propriétés de conduction que le phosphate de fer et de lithium.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0903

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Plan quantique, chromatographie, Virgin Orbit, point sur la course aux vaccins … le best-of techno de la semaine

Plan quantique, chromatographie, Virgin Orbit, point sur la course aux vaccins … le best-of techno de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, le plan Quantique[…]

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

Le silicium non cristallin mieux caractérisé grâce aux modèles d’apprentissage automatique

Fil d'Intelligence Technologique

Le silicium non cristallin mieux caractérisé grâce aux modèles d’apprentissage automatique

Plus d'articles