Nous suivre Industrie Techno

POUR UNE RÉFORME GLOBALE

LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D'INNOVATION n'a pas les moyens de ses ambitions. FutuRIS formule ses premières propositions en prenant en compte les différents acteurs et les multiples objectifs de la recherche.

Centralisé, peu réactif, peu compatible avec la construction de l'espace de recherche européen, le système français de recherche et d'innovation n'a pas les moyens de ses ambitions. Une réforme globale est nécessaire, qui doit prendre en compte les différents acteurs et les multiples objectifs de la recherche (développement des connaissances, compétitivité des entreprises, demandes de la société en matière de santé, de culture, de sécurité et autres biens publics).

Les travaux de prospective que nous menons maintenant depuis deux ans au sein de l'opération FutuRIS nous ont amenés à formuler quelques propositions.

Pour commencer, un véritable pilotage stratégique du système apparaît indispensable. Un Haut Conseil de la recherche et de l'innovation pourrait être créé spécifiquement pour assurer cette mission. Disposant de moyens pour évaluer l'existant, entreprendre des actions de prospective et stimuler le débat public, ce conseil d'une quinzaine de membres proposerait au Gouvernement une répartition du budget entre une dizaine de grands domaines. Dans chaque domaine (recherche fondamentale, santé, milieux naturels, sécurité et défense...), une agence de programmes serait chargée d'attribuer les financements aux meilleurs projets, notamment en organisant des appels à propositions à destination des acteurs de la recherche, publique ou privée.

Pour la recherche publique, ce mode de fonctionnement implique que les unités de recherche acquièrent une plus grande maîtrise de leurs moyens et puissent répondre avec une grande réactivité aux demandes des agences nationales, mais aussi des programmes européens, des entreprises, des collectivités, etc. Les opérateurs de recherche (organismes, universités...) seraient amenés à se différencier, à faire des choix et à bâtir une véritable stratégie d'offre de compétences pour dialoguer avec les agences porteuses des demandes de la société.

Favoriser les synergies

Cela suppose une meilleure gestion des ressources humaines de la recherche, qui prenne en compte la multiplicité des activités des chercheurs, la diversité des missions des unités, qui favorise une mobilité effective et rende les carrières de recherche et d'enseignement supérieur attractives.

FutuRIS propose notamment de mettre fin au cadre rigide imposant à chaque enseignant-chercheur de consacrer la moitié de son temps à chaque activité et préconise d'évaluer chacun sur l'ensemble de ses contributions et non, comme aujourd'hui, sur ses seules publications scientifiques.

Ces mesures contribueraient à combler le fossé culturel qui sépare, en France, la recherche académique et les entreprises, mais elles ne sauraient suffire. Or il faut, pour que la recherche publique soit une source de croissance, que les entreprises puissent bénéficier facilement de ses résultats, Cela conduit à favoriser les synergies, la compréhension réciproque et la confiance entre les acteurs publics et privés.

FutuRIS propose d'encourager l'investissement des entreprises dans la R&D, notamment par la mise en place d'un dispositif souple et juridiquement sûr pour que tous les laboratoires publics puissent passer plus facilement des contrats de recherche avec des acteurs privés. Une véritable sensibilisation au contexte de l'innovation dans les entreprises pendant la formation doctorale permettrait aux chercheurs de développer des aptitudes les préparant à des carrières plus diversifiées.

Enfin, la possibilité donnée aux entreprises de consacrer une part de leur impôt sur les sociétés au financement de laboratoires de recherche publics leur permettrait d'encourager les recherches qu'elles jugent les plus pertinentes.

FUTURIS EN BREF

- L'Opération FutuRIS est une démarche prospective sur le système français de recherche et d'innovation qui mobilise, depuis 2003, plus de trois cents personnalités des milieux concernés, sous l'égide de l'Association nationale de la recherche technique. www.operation-futuris.org

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0862

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

1985 : il invente le robot Delta

1985 : il invente le robot Delta

- Ce concept a fait ses preuves dans de nombreuses applications industrielles.Tout débute à l'automne 1984, un samedi plus précisément, alors qu'une[…]

01/03/2006 | SagaREYMOND CLAVEL
MIEUX VAUT PRÉVENIR...

MIEUX VAUT PRÉVENIR...

DICTIONNAIRE

DICTIONNAIRE

PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE

PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE

Plus d'articles