Nous suivre Industrie Techno

Pour une cuisson express

M. S.

Sujets relatifs :

,
Pour une cuisson express

Le four ETE est constitué de panneaux catalytiques spéciaux qui favorisent la réaction uniformément sur toute la surface.

© D.R.

Le dispositif conçu par Nippon Static fait fondre comme neige au soleil le temps de cuisson. Tout en consommant moins d'énergie et en réduisant la pollution.

Destiné à la gélification, la polymérisation ou le séchage de peintures en poudre et liquides, le four émetteur à transmission d'énergie (ETE) de Nippon Static vient d'être distingué par le trophée du salon Industrie 2008. Il améliore en effet la productivité et la qualité des produits tout en consommant moins d'énergie. « Le temps de cuisson peut être réduit jusqu'à 75 % par rapport à un four à convection classique », confirme Vincent Thieffry, spécialiste de SFAI qui distribue le système en France. Et ce n'est pas la seule bonne nouvelle pour l'utilisateur, car la consommation de gaz est elle aussi réduite de 25 à 50 %. « La quasi totalité du gaz consommé est converti en énergie transférée », précise l'expert. Ajoutez des coûts d'entretien réduits et l'absence de circulation forcée qui évite la pollution des parois du four et donc celle des pièces peintes, pour avoir un aperçu des avantages de cet équipement.

Plusieurs couches en un seul passage

Le secret du produit ? L'utilisation des panneaux qui optimisent l'apport de gaz (naturel ou propane) et favorisent la réaction catalytique uniformément sur toute la surface. Ce qui génère une chaleur pénétrante sans flamme, tout en supprimant le rejet de dioxyde d'azote. « Le four est construit grâce à un assemblage de plusieurs panneaux catalytiques constitués d'une chambre de répartition homogène du gaz, d'une résistance électrique et d'une couche catalytique de platine », explique Vincent Thieffry. La résistance électrique assure la mise en température (jusqu'à 120 °C). Ensuite le gaz (naturel ou propane), diffusé dans la couche catalytique, produit une réaction chimique au contact du platine et de l'oxygène. Plus de 99 % du gaz est ainsi converti en rayonnement. Le gaz atteint très vite le lit catalytique grâce à la faible épaisseur des panneaux en créant une réaction chimique sans délai. La chaleur ainsi obtenue est absorbée par la pièce peinte grâce au spectre d'émission des panneaux adapté aux valeurs d'absorption des revêtements. Le processus de gélification est donc très rapide.

Le four permet l'application de plusieurs couches de revêtement sur un seul tour de chaîne. Facile à intégrer, il s'adapte aisément sur des fours à convection existants. Résultat : une production accrue grâce à un temps de traitement sensiblement réduit et avec une qualité améliorée. La gélification préalable évite en effet, le dépôt de poudre et provoque moins de pollution dans le four et sur les pièces. Un des problèmes classiques des lignes de traitement des surfaces est celui de la pollution par la poussière et la contamination de différentes teintes sur les produits. L'installation d'un four catalytique ETE devant un four à convection classique résout ce problème. Il chauffe rapidement les produits, de façon à ce que, dans le four à convection, la poudre ne soit plus soufflée du substrat, ce qui exclut la contamination du produit et garantit un four propre.

Le four ETE peut être utilisé pour la polymérisation de la peinture en poudre sur des panneaux de fibre de moyenne densité ou pour le thermoformage des plastiques. Enfin, autre avantage : des pièces plus épaisses sont cuites plus rapidement...

LE TÉMOIN

Notre four ETE a augmenté la production de 60 %, tout en diminuant sensiblement les coûts énergétiques. Il permet d'appliquer deux couches de poudre en un seul tour de chaîne sans réduire la vitesse du convoyeur." Peter Kempeneers, responsable technique chez Galvacoat (Belgique)

Une forte chaleur sans flamme

- Production accrue grâce à un temps de traitement sensiblement réduit et avec une qualité améliorée - Plus de 99 % du gaz est converti en rayonnement - Temps de cuisson réduit jusqu'à 75 % par rapport à un four à convection classique

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0898

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies