Nous suivre Industrie Techno

Prix des ingénieurs de l'Année

Pour un jeune ingénieur : François Breton, 25 ans

Jean-François Preveraud
Il simplifie la détection du cancer.

Dans une salle de laboratoire de l’ENS Cachan, le jeune homme, en costume gris et cravate, se penche sur sa paillasse. Ingénieur et créateur d’entreprise, François Breton, 25 ans, jongle continuellement entre ses rendez-vous business et ses travaux de laboratoire. Pourtant, quand il démarre ses études, aux Arts & Métiers, à Lille, il ne pense pas du tout à jouer les entrepreneurs… En troisième année, il se spécialise dans la conception et semble attiré par la plasturgie. En choisissant son projet de fin d’études, en 2008, François Breton ne sait pas qu’il bouscule un avenir tout tracé !

Une forte capacité d’adaptation

L’étudiant se retrouve sous la direction de Phuong-Lan Tran, docteur en sciences naturelles et en physique moléculaire. La chercheuse met au point depuis 2003 une stratégie originale de détection de cellules rares (une sur un milliard) dans un échantillon biologique, qui permet de repérer dans le sang les cellules cancéreuses larguées par une tumeur. « En 2008, j’avais besoin d’un ingénieur habile en mécanique, pour concevoir un prototype en vue de l’industrialisation, mais aussi pour ajouter du multiplexage ».

Mme Tran souhaite en effet que le dispositif permette de capturer sur une même lame plusieurs sous-populations de cellules. Lors de son dernier semestre d’études, François Breton mettra au point ce multiplexage, qui rend son produit CapCelTec, un parallélépipède plastique de la taille d’une lame de microscope, si innovant. Mme Tran ne tarit pas d’éloges sur le jeune ingénieur : « Il a fait preuve de compétences, d’habilité, de créativité, de capacité d’adaptation ».

A la fin de son projet d’études, un choix crucial s’impose à lui : chercher un emploi de salarié dans la plasturgie ou créer l’entreprise qui valorisera le dispositif qu’il a mis au point ? François Breton décide de rester.

Créateur d’entreprise

« J’avais envie de continuer le projet, de voir aboutir ce que j’avais commencé. Je ne fais jamais quelque chose que je n’ai pas choisi ». En décembre 2009, il place toutes ses économies dans la création de la SAS CyToCap, en devient actionnaire à hauteur de 32,5 % du capital de 40 000 euros et endosse les habits de directeur général. « Il s’est lancé dans l’aventure avec beaucoup de sérieux, et surtout, avec un esprit très positif ! », note Dominique Pargagnin, directrice Innovation à l’Agence de développent du Val-de-Marne, qui a épaulé le jeune créateur. Sur le tas, il a quand même dû acquérir rapidement des compétences juridiques sur la propriété industrielle, des talents de négociateurs pour les droits d’exploitation des brevets, de gestion d’entreprise et de business développement pour faire tourner l’entreprise. « Je suis sorti de mon cadre, et j’aime ça ».

Cécile Maillard


Les deux autres nominés :

  • François David de Centrale Lyon pour la conception d’un véhicule hybride de compétition ;
  • Mathieu Calvo de Stamoo pour le développement d’un mitigeur électronique de douche, le Dolce Touch

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pénurie de respirateurs : les makers du monde entier progressent à grands pas

Pénurie de respirateurs : les makers du monde entier progressent à grands pas

Au début partis en ordre dispersé, les makers du monde entier se structurent pour élaborer des modèles de respirateurs[…]

30/03/2020 | IngénierieIndustrie
L'IRT SystemX veut hybrider IA, connaissances métier et modèles physiques

L'IRT SystemX veut hybrider IA, connaissances métier et modèles physiques

Trophées des ingénieurs du futur : lauréat et nommés dans la catégorie Tech for Good

Prix des ingénieurs de l'Année

Trophées des ingénieurs du futur : lauréat et nommés dans la catégorie Tech for Good

Trophées des ingénieurs du futur : lauréat et nommés dans la catégorie Digital

Prix des ingénieurs de l'Année

Trophées des ingénieurs du futur : lauréat et nommés dans la catégorie Digital

Plus d'articles