Nous suivre Industrie Techno

Pour un calage sur mesure

Sujets relatifs :

,
Pour les produits standard fabriqués en moyenne ou grande série, la réalisation de calages à façon adaptés aux formes du produit s'impose.

Polystyrène, polyéthylène, polyuréthanne, polypropylène, le choix de mousses ne manque pas. Alors que le polystyrène expansé est quasi incontournable pour les objets lourds, les solutions sont plus variées pour les charges légères. Dans ce domaine, la cellulose moulée, qui s'avère beaucoup moins encombrante que les mousses, gagne rapidement du terrain.

Les mousses

Efficaces mais encombrantes

Électroménager, hi-fi, informatique... Dès que l'on a affaire à des produits lourds, de formes standard, fabriqués en grande série, le calage moulé est de mise. Si les matériaux utilisés sont nombreux, « le marché est aujourd'hui dominé par le polystyrène expansé [PSE] qui remplit parfaitement les fonctions de protection aux chocs, de résistance à la compression lors du stockage et d'isolation vis-à-vis de la température et de l'humidité », précise Patrick Sutter, responsable des nouveaux produits chez Knauf. En effet, sa structure alvéolaire, composée à 98 %

d'air, et sa densité moyenne, comprise entre 9 et 10 kg/m3, lui confèrent des atouts incontestables. Cependant, le PSE n'est pas aussi souple que les autres mousses comme le polyéthylène, par exemple. Ce dernier, qui présente de bonnes propriétés d'absorption des chocs et des vibrations, peut être fabriqué sur mesure ou prendre la forme de cornières, coins, plots, plaques, etc. Comme le polyuréthanne, sa faible densité le cantonne aux charges légères. Pour les produits très fragiles, à haute valeur ajoutée, comme les écrans plasma, les industriels auront recours à d'autres matériaux. Soit au polypropylène expansé, qui nécessite un processus de fabrication particulier mais confère une meilleure résistance aux chocs, soit à des copolymères. Malheureusement, comme pour le particulaire, toutes ces mousses ont un inconvénient majeur : l'encombrement. S'il n'existe pas réellement de solutions alternatives pour les objets lourds, pour les plus légers, en revanche, plastique thermoformé, carton et cellulose moulée prennent aisément la relève.

La Cellulose moulée

Pour un volume réduit

Les boîtes à oeufs en cellulose moulée ne sont inconnues pour personne. Par contre, l'utilisation de ce matériau pour caler un téléphone mobile, un magnétoscope ou un appareil électrique dans son emballage est nettement moins populaire. Pourtant son essor est réel. Et les raisons de son émergence nombreuses. Bien sûr, l'aspect environnemental joue un rôle certain. Fabriquée à partir de papier recyclé, la cellulose moulée vient en effet se substituer aux coques en plastique thermoformé voire au polystyrène expansé ou au polyéthylène expansé (PEE). « Dans les domaines des produits de santé ou de l'électronique, les fabricants souhaitent de plus en plus éviter le recours aux matières plastiques », souligne Laurent MoreØ, responsable grands comptes au sein de la division emballages industriels Europe d'Hartmann, l'un des trois plus grands fabricants de fibres moulées dans le monde. Mais l'argument écologique n'explique pas tout. « La composante économique rentre également en compte. Le prix du papier est bien plus stable et sûr que celui du pétrole », ajoute le responsable. Par ailleurs, contrairement au carton plié, les coques en fibre moulée sont directement prêtes à l'emploi. « Les opérations de pliage sont économisées et même les formes sophistiquées, quasi impossibles à concevoir avec le carton, deviennent réalisables », précise Laurent MoreØ. Enfin, les coques en cellulose moulée étant maintenant stables et équilibrées, elles sont facilement empilables. « Le gain de place généré à la fois lors du transport et du stockage en usine est un avantage considérable », souligne Patrick Sutter de Knauf. Autrefois mésestimée, la cellulose moulée a fait la preuve de ses performances. Elle est aujourd'hui un acteur majeur dans le calage à façon des appareils légers.

L'ESSENTIEL

- Mousses : appareils standard fabriqués en grande série. TV, hi-fi, informatique, etc. - Cellulose : appareils plus légers, petit électroménager, téléphonie, magnétoscopes, etc. Encombrement minimal.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0853

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies